Avec 32 milliards: Baye Ibrahima Niass Ciss va moderniser Kaolack

Avec 32 milliards: Baye Ibrahima Niass Ciss va moderniser Kaolack

(Dakar) Opérateur privé, Baye Ibrahima Niass Ciss est un fils de Kaolack, qui est revenu au bercail avec beaucoup de projets dans les bagages pour changer le visage de sa région. Ce lundi, à travers une réunion de coordination convoquée par le gouverneur en présence de tous les services régionaux, des opérateurs économiques et des autorités administratives de la région, il a partagé le contenu de son programme avec les populations du Saloum. Baye Ibrahima Niass Ciss a décliné son vaste programme qui fera de Kaolack, une ville moderne, pour un montant estimé à 32 milliards F Cfa.

Ciss Agro Kaolack
«Nous avons commencé par construire Ciss Agro Kaolack pour un investissement de 3 milliards de francs CFA. La partie civile étant terminée, nous sommes actuellement en train d’y installer des machines. Nous souhaiterons qu’au moins chaque groupement de 10 femmes puissent bénéficier d’un pick-up pour pouvoir faire ses activités. Ciss Agro va se consacrer aux activités de l’agroalimentaire. Avec ce projet, les promoteurs veulent faire de la capitale du Saloum, le hub de l’agroalimentaire, qui pourra approvisionner les régions limitrophes et la sous-région. Kaolack étant le grenier du Sénégal, à travers l’arachide et les céréales, nous ferons aussi des produits à forte valeur ajoutée. Toutes les machines nécessaires sont déjà commandées et une bonne partie est déjà sur place», a dit Baye Ibrahima Niass Ciss.
A l’en croire «au-delà de l’agro, nous sommes également dans le transport. D’ici la fin de l’année, Sahuja, va revenir au Sénégal aux côtés d’EL MADINA transport, pour refaire le trajet Dakar-Djedda-Dakar, pour permettre aux fils de la région d’effectuer le pèlerinage à la Mecque sans problème».
Un hôtel 4 étoiles
«Dans le cadre du développement immobilier, nous avons importé du nouveau matériel pour démarrer immédiatement ce chantier. Nous avons décidé d’installer des plateformes nécessaires pour la construction de grands hôtels. Nous avons décidé de créer un hôtel 4 étoiles. Dans ce projet d’hôtel, il y aura une salle de cinéma avec une capacité de 150 places et une salle de conférence.
Les gens se plaignent de la rarement de l’habitat. C’est la raison pour laquelle, nous avons imaginé deux sites. Le premier étant de 5 hectares sur Sing Sing, qui est déjà prêt et terrassé et qui attend les autorisations de construire. Nous aurons les mêmes types de bâtiments ou mieux que ce qui se fait à Dakar en matière de logements. Au sein de ces villas, sont construits un hôpital, une mosquée et un supermarché, des aires de jeu pour les enfants, des restaurants, des piscines, etc. ‘’Nous allons internaliser toutes les affaires de la cité», dira le promoteur.
Il ajoute : «il y aura également des immeubles de trois étages. Pour ceux qui n’ont pas les moyens d’avoir des immeubles, ils peuvent se procurer des appartements de 250m². Notre problème, ce n’est pas le coût ou le gain, mais, c’est de faire en sorte que les Kaolackois puissent s’épanouir dans de grands espaces. C’est ça l’objectif. D’ici la semaine prochaine, nous allons démarrer les voieries, les vrd, etc».
Résidence le Prince
«Nous envisageons également, de faire des appartements. Parce que Ciss City, ce sont des appartements. Là, nous auront que des appartements avec la Résidence le Prince.
Nous allons commencer à poser les jalons du Kaolack Emergent avec Ciss Tours, de 10 tours de 10 étages, pour un financement global d’environ 10 milliards de francs CFA. Nous sommes prêts à démarrer parce que les études de sol ont déjà démarré».
Un centre commercial
Toujours, dans le souci d’un environnement viable pour les Kaolackois, Baye Ibfrahima Niass Ciss a soutenu que «nous avons imaginé un centre commercial, à l’image de ce qui se fait en Europe. Cette infrastructure devrait être construite là où, il y a l’actuel Pont Noiraud. Nous avons eu des discussions avec la Direction générale de la Douane, qui a donné son accord pour faire partir du programme».
Un stade à Ndiaffat
Par rapport aux Sports, «nous voulons que Kaolack devienne d’ici un ou deux ans, l’ombrine du football du Sénégal et en Afrique. Raison pour laquelle, nous avons prévu de construire un stade à Ndiaffat, afin que Kaolack puisse redevenir le point central, le carrefour du football. Il y aura un centre de formation où tous les joueurs vont habiter et où, on va pouvoir former les enfants. Beaucoup de gens vont y pouvoir travailler avec un coût de 5 milliards. Et Ciss City, c’est au prix de 9 milliards de francs CFA. Nous le ferons en partenariat avec des sponsors qui vont nous aider à construire ce stade ».
Santé
«Nous avons imaginé mettre en place un centre international de dialyse qui aura une capacité au départ de 100 personnes par jour. Ce projet se fera en partenariat avec la Fondation Servir le Sénégal de la Première Dame Marième Faye Sall. L’objectif de ce centre sera d’apporter sur le côté social une assistance aux nécessiteux, avec des équipements de dernière génération».
Avec tous ces projets, «nous appelons tous les Kaolackois, pour qu’ils puissent pour assister et participer directement à leur élaboration. Ce n’est pas une affaire du privé, mais de Kaolack. Tous les fils de localité, dont l’ancien Premier ministre, Souleymane Ndéné Ndiaye, Serigne Mboup entre autres et les autorités administratives de la région ont décidé d’accompagner Baye Ibrhaima Niass Ciss dans son gigantisme programme.

Categories: PORTRAIT

About Author