Le football sénégalais ne permet pas à un ancien professionnel de s’investir (Oumar Guèye Sène)

Le football sénégalais ne permet pas à un ancien professionnel de s’investir (Oumar Guèye Sène)
L’organisation actuelle du football sénégalais n’est pas de nature à inciter un ancien professionnel à s’y investir, a affirmé dans un entretien à l’APS l’ancien milieu international sénégalais Oumar Guèye Sène.
« A la fin de sa carrière, un professionnel a envie de venir s’investir dans le football de son pays, mais, au Sénégal, les choses sont organisées de telle sorte qu’on ne [le] peut [pas) », a estimé l’ancien milieu de terrain international. Il a à cet égard rappelé la forte présence des associations sportives et culturelles (ASC).
« Les clubs n’ont pas beaucoup évolué dans leur organisation et pour la plupart, ce sont toujours les mêmes pratiques », a déploré l’ancien joueur de l’US Gorée (1977-1981)
La mise en place d’un championnat professionnel ne semble pas avoir changé la donne, selon l’ancien milieu de terrain international. Il estime que « ces clubs ont été organisés tout juste pour vendre des jeunes footballeurs ».
« L’objectif ne semble pas être de développer le football local mais plutôt de vendre des joueurs », a-t-il regretté s’interrogeant sur l’apport de cette professionnalisation sur les résultats du football national.
Lors de la dernière CAN (2017) au Gabon, le Cameroun a au moins pu compter sur des footballeurs locaux qui ont réussi à le hisser sur le toit de l’Afrique, a fait remarquer l’ancien milieu de terrain international.
« Dans notre pays, ni les clubs ni les sélections n’arrivent à gagner quelque chose », s’est-il désolé. A ce propos, il a estimé qu’il faut faire bouger les lignes et écouter ceux qui ont du vécu.

« A notre niveau, nous avons décidé de nous organiser et de faire des rapports ou des mémorandums », a-t-il dit.
« L’objectif n’est pas de tout casser mais d’apporter notre vécu, notre savoir-faire pour faire bouger les choses », a-t-il ajouté.
Et de s’interroger : « Pourquoi fait-on confiance aux anciens dans les pays comme la France et qu’on refuse de nous associer dans le nôtre ? ».
« Notre ambition est de voir le football sénégalais faire partie de ceux qui gagnent sur le continent », a-t-il insisté.
« Nous ne sommes pas là pour tout casser et nous sommes conscients que des échéances importantes nous attendent », a-t-il insisté, soulignant que le collectif dont il est membre se veut une force de proposition.
Oumar Gueye Sène qui a entraîné des clubs dans le championnat de France amateurs à la fin de sa carrière de footballeur en 1992, a informé avoir pris une année sabbatique pour la présente saison.

Autres articles
Categories: SPORT

About Author