CATASTROPHISME

CATASTROPHISME

Triste aveu que celui de l’honorable député et pas moins président du Groupe parlementaire de la majorité. Plus de cinquante ans après nos glorieuses indépendances, nous voilà encore sous le parapluie de la France. Ainsi donc, malgré la puissance de feu de notre armée nationale, notre sécurité ne tiendrait qu’au bon vouloir de la France. «N’eut été la présence de la France au Sénégal, il y aurait, aujourd’hui, la pénétration des djihadistes maliens dans notre pays», a déclaré sans trembler M. Moustapha Diakhaté dans notre édition d’hier. Et il en rajoute même une couche pour souligner l’indigence de nos soldats du feu qui ne peuvent rien faire sans le soutien de leurs collègues français ! Et personne pour se sentir outré par de tels propos venant d’un représentant de notre Assemblée nationale et proche collaborateur du chef de l’Etat et qui viennent saper le moral de nos militaires qui ne seraient pas en mesure d’assurer notre sécurité sans la présence de l’ancien colonisateur. Qu’avons-nous donc fait pour mériter de tels dirigeants? Apparemment, il n’a pas tort quand il appelle le Chef à mettre fin à la récréation. Parce que quand tout le monde se plait à émettre son opinion pour ne dire que des énormités, il est du devoir du chef d’y mettre un terme. Et les propos de M. Diakhaté sont aussi purulents que ceux proférés à l’endroit du frère du chef et qui ont courroucé l’opinion. On connaissait Ahmath Dansokho (tiens, tiens où est-il celui là?) et son catastrophisme, Diakhaté est en passe de lui voler la vedette dès lors qu’il n’ouvre la bouche que pour faire dans la démesure. Silence !!!

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author