COUP DE GUEULE : RIZ , RUMEURS ET… BUZZ !

COUP DE GUEULE : RIZ , RUMEURS ET… BUZZ !

J’aurais été le Procureur de la République, que je me serais permis d’envoyer se bousculer dans les locaux de la DIC tous ces ‘’animateurs’’ de la petite semaine et apprenties stars dont l’appétence maladive du ‘’buzz’’ aura poussé à jouer sur la corde sensible des populations.

Se lever un bon matin et décréter, sans rémission et ni test scientifique, qu’il existe un riz en plastique écoulé dans le marché, relève tout simplement de l’irresponsabilité et de l’enfantillage. Qui plus est, employer un médium aussi puissant que la télévision et des moyens de communication aussi laxistes et incontrôlables que les réseaux sociaux

pour étaler des rumeurs, n’est rien  d’autre qu’un délit de ‘’diffusion de fausses nouvelles’’. Délit puni par la loi.

Comme tout le monde le sait,  le Sénégal est le pays des rumeurs, poreux à toute forme  d’infos invraisemblables, assimilables à de la toxine pernicieuse et à des ‘’fake news’’ les plus gratuites. N’importe qui peut produire une émission et une vidéo de n’importe quoi sans coup férir. Ici, à Gawlo.net, nous ne saurions invoquer la censure à tout bout de champ mais  nous pensons que la liberté d’expression ne saurait faire le lie de la permissivité et de l’irresponsabilité.

L’Autorité doit prendre ses responsabilités, car la psychose du ‘’riz en plastique’’ commencerait à faire ses effets et à installer le doute au niveau des consommateurs. Une voix autorisée comme celle du très perspicace  Momar Ndaw, président de l’ASCOSEN s’est élevée pour mettre fin à la récréation.

Momar Ndao se veut clair : «il n’y a pas de riz en plastique sur le marché. Ce qu’il y’a, c’est que ce riz qui est montré dans les réseaux sociaux et qui alimentent les débats, c’est un riz qui contient une bonne quantité d’amidon, ce qui fait qu’il bondit quand on le lance par terre mais ce n’est pas un riz en plastique», précise-t-il sur les ondes de la radio Sud Fm.

Selon toujours le défenseur des consommateurs « le riz en plastique ne peut pas être cuisiné». Et pour clore ce débat, il invite les sénégalais à la retenue car les autorités sénégalaises veillent au grain et toutes les mesures sont prises pour que les consommateurs puissent avoir un riz de qualité », déclare t –il.

Ceci est  clair et net ! Alors Basta !

 

Mansour Dieng ( Gawlo.net )

Categories: MANSOUR POST

About Author