Transport urbain : 1607 minibus mis en circulation à Dakar

Transport urbain : 1607 minibus mis en circulation à Dakar
Le programme de modernisation des transports urbains a permis, de 2005 à maintenant, de remplacer 1.607 voitures (cars « rapides » et « Ndiaga-Ndiaye ») de transport en commun de la région de Dakar par des minibus, a-t-on appris mardi du secrétaire général du ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Aubain Jules Sagna.
« Nous sortons progressivement les cars ‘Ndiaga-Ndiaye’ et les cars ‘rapides’ de la circulation, pour les remplacer par des véhicules neufs », a-t-il rappelé, à Koalack (centre), précisant que ce programme est mis en œuvre avec la collaboration de l’Association pour le financement du transport urbain (AFTU) et le Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD).
Il s’entretenait avec les journalistes, en présence du préfet de Kaolack, Fodé Fall, et des responsables de la police et de la gendarmerie, au terme d’une opération de contrôle technique des voitures menée par le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement.
Cette opération dit « coup de poing » a été menée dans le cadre de l’application de 10 mesures d’urgence prises en mars dernier par le gouvernement pour réduire les risques d’accidents de la route.
« Le renouvellement du parc automobile a commencé par la région de Dakar où, à la date d’aujourd’hui, nous avons 1607 véhicules remplacés », a indiqué M. Sagna, rappelant que ce programme est mis en œuvre depuis 2005.
« Depuis 2015, des efforts très importants ont été fournis par l’Etat pour renouveler le parc automobile de transport en commun en milieu urbain, notamment à Dakar », a-t-il souligné.
De 2015 à maintenant, 250 nouveaux minibus ont été mis en circulation à Dakar, a précisé Jules Aubin Sagna.
’’Dans les autres régions, a-t-il poursuivi, nous sommes en train de mettre en circulation 200 nouveaux minibus. »
« Dores et déjà, la région de Thiès a reçu en rajout huit minibus destinés au transport urbain, cinq nouveaux minibus sont déployés à Louga, huit à Ziguinchor. Et j’espère que Kaolack en aura très bientôt », a ajouté M. Sagna.
Le gouvernement va mettre en place « un parc automobile sécurisé et confortable, avec des coûts d’exploitation moins coûteux et des prix moins chers pour les usagers des bus », a-t-il assuré.
« Dakar Dem Dikk a mis en place des bus confortables pour relier Dakar aux autres régions. Cela permet d’améliorer les transports au Sénégal, avec plus de confort, plus de sécurité et de ponctualité », a commenté M. Sagna.
Il parle ainsi de la décentralisation des services de cette société publique des transports, dont les bus, en mouvement seulement dans la capitale sénégalaise, sillonnent les autres régions depuis plusieurs semaines.
Categories: ECONOMIE

About Author