Clasico: Avec Lionel Messi ce n’est jamais fini

Clasico: Avec Lionel Messi ce n’est jamais fini

Lionel Messi a fini par avoir le dernier mot. Avec Messi ce n’est jamais fini. Malmené par les Madrilènes dans un Clasico bouillant, l’Argentin a fait parler tout son talent pour signer un doublé dont un but à l’ultime seconde et donner la victoire au Barça sur la pelouse du Real Madrid (2-3). Grâce à leur génie, les Catalans remportent ce match au sommet et passent provisoirement devant leur grand rival grâce à une meilleure différence de buts (+62 contre +48). Le Real Madrid compte toutefois un match en moins.

Déjà très remuant au milieu de terrain et notamment dans son duel avec le rugueux Casemiro, Messi a vite repris les choses en mains et remis les deux équipes à égalité d’un but dans son plus pur style (1-1, 33e). Le Real Madrid a subi un second coup dur dans la foulée avec la sortie sur blessure de Bale, encore touché à un mollet (37e). Les Merengue ont toutefois retrouvé le sourire en voyant Messi rater le cadre à bout portant juste avant la pause sur un corner.

De nouveau très percutants en début de seconde période, les hommes de Zidane ont fait tout ce qu’ils pouvaient pour faire trembler les filets catalans mais Ter Stegen a encore fait des merveilles devant Kroos (48e) et Benzema (54e). Tenus à bout de bras par leur portier, les Blaugrana ont progressivement haussé le ton grâce à la fluidité de leur jeu de passes et fait briller le gardien adverse à leur tour. Alcacer(56e), Piqué(59e), Suarez (68e) et Messi (69e) ont sollicité l’excellent Keylor Navas. Le gardien costaricien n’a, en revanche, rien pu sur la sublime frappe enroulée du gauche de Rakitic(1-2, 73e).

Après l’expulsion de Ramos dans la foulée pour un tacle aussi dangereux qu’inutile sur Messi (77e), le Barça pouvait s’estimer à l’abri. C’était sans compter sur l’inspiration de Zidane qui a lancé James Rodriguez à la place de Benzema (82e). Le Colombien a justifié la confiance de son entraîneur en permettant aux dix Madrilènes d’égaliser (2-2, 86e). Euphoriques, les Merengue se sont même mis à rêver d’une victoire dans ce match fou mais ils ont laissé trop d’espaces dans leur camp et l’impitoyable Messi en a profité pour les crucifier sur un dernier contre (2-3, 90e+2). En l’absence de Neymar, la Pulga a livré une énorme prestation et porté son équipe. L’Argentin qui compte désormais 30 buts en championnat cette saison est devenu le joueur le plus prolifique dans les Clasicos avec 16 réalisations. Il a aussi marqué son 500e but sous le maillot du Barça.

Categories: SPORT

About Author