Mamadou Racine Sy est un homme de l’ombre. On l’entend très peu. Mais le bonhomme n’en demeure pas moins influent. Bien au contraire ! Et ce n’est pas le président Macky Sall qui dira l’opposé, le patron de l’hôtel King Fahd palace ayant grandement participé à son élection.

 Mamadou Racine Sy est le Président directeur général King Fahd palace, il est président du Conseil d’administration de l’Institution de prévoyance retraite du Sénégal (Ipres).

Son influence et sa puissance ne sont pas à chercher dans ces postes, même s’ils sont de grande portée. Le natif de Podor est incontournable parce qu’entretenant des relations privilégiées avec l’homme d’affaires français Bolloré. Des relations qui datent de longtemps, parce que tissées par son père ancien ministre du Tourisme.

D’ailleurs ce sont ces rapports qui ont poussé le français à faire de lui le Président du conseil d’administration du Groupe Bolloré Africa Logistics.

Nos sources renseignent que c’est Mamadou Racine Sy qui a financé la plus grande partie de la campagne présidentielle du candidat Macky Sall en 2012. Contrairement à la rumeur qui voudrait que ce soit le vendeur de poisson fumé, Harouna Dia, le financier du candidat Macky.

Nos sources sont formelles. C’est Vincent Bolloré, par l’entremise de Mamadou Racine Sy, qui a permis à l’ancien maire de Fatick de battre campagne avec tous les moyens qu’il a ostensiblement utilisés pour parvenir à la magistrature suprême.

Les ministres Youssou Ndour, Oumar Gueye et le maire Aissata Tall Sall savent combien le bonhomme est super-puissant.

Le premier, alors ministre du Tourisme a tout fait pour contrôler le King Fahd palace. Malgré sa notoriété, l’artiste international sénégalais a mordu la poussière, Macky Sall n’hésitant pas à le désavouer.

Pour le second, maire de la ville de Podor, elle aura bataillé fort pour ne pas être envoyée à la retraite par un Mamadou Racine Sy qui n’avait, apparemment, que cette mission.

Nos sources indiquent que pour s’engager aux élections locales 2014, Racine Sy avait prévenu Macky Sall, qu’ il ne va pas à Podor pour perdre l’élection locale.

«Je peux y aller si vous le demandez, mais ce ne sera pas pour perdre» aurait-il dit au président. Il perdra; mais seulement après que son adversaire ait sollicité toutes les cours existant au Sénégal. Alors qu’en réalité, il aurait dû être écrasé par Aissata Tall Sall, maire sortante et responsable socialiste nationalement connue.

On se pose la question de savoir pourquoi Aissata Tall Sall a fait une sortie pour être le porte parole de Racine Sy en déclarant: «Racine Sy et moi demandons pardons au population de Podor».

Racine Sy a eu également le scalp de l’ancien ministre du Tourisme Oumar Guèye. On se souvient qu’après la sortie de ce dernier, les membres de la Fédération des organisations patronales de l’industrie du tourisme au Sénégal (Fopits) que dirige Racine Sy a demandé et obtenu le départ du ministre Oumar Guèye.

Ils veulent que leur secteur soit enfin dirigé par un professionnel du secteur, à l’instar de tous les corps professionnels de l’État. Ils pensent que le responsable politique de leur secteur «n’a rien compris de leurs problèmes, ou à tout le moins, ne fait rien pour les résoudre» avait révélé Fopits.

Il s’en suivi le départ de Oumar Gueye au ministère du Tourisme lors du dernier remaniement du gouvernement de Mohamed Boune Abdallah Dionne.

TIMES24.INFO

Categories: PORTRAIT

About Author