FARBA NGOM VA – T – IL « TUER » MACKY ?


Farba Ngom refuse de céder le passage au cortège présidentiel, fonce sur un policier et profère des insultes à tout-va. A force de  se complaire dans des scandales, ce boulet au pied de Macky va plus le gêner et le desservir que de lui faire gagner des élections.

L’opinion publique n’aime pas ceux qui se prennent pour des super-citoyens au dessus des lois et règlements. Macky Sall respecte son prochain et le professe à tout instant. Farba, Ngom celui là, doit en faire autant pour ne pas être la mouche du coche de la famille présidentielle.

 

Le député-maire de Agnam  ne manque jamais l’occasion de se faire remarquer à travers des actes les uns plus déplorables que les autres, dans une impunité totale. Celui qui se réclame griot du président de la République a une nouvelle fois, de bien triste manière, fait parler de lui.

Griot du président de la République, député, Farba Ngom se croit tout permis. Il a une nouvelle fois fait étalage de son arrogance à l’endroit de dignes serviteurs de pays. Et même si cette fois, Farba Ngom n’a pas dégainé son arme, le maire des Agnam ne s’est pour autant bien comporté. En effet, selon les informations de «Les Echos», Farba Ngom a demandé à son chauffeur de ne pas obéir aux hommes de loi. Les faits se sont déroulés, hier mercredi, à côté de la Direction de la Poste située à quelques encablures du Bloc des Madeleines (actuelle Direction Générale des Douanes). Alors que vos valeureuses forces de l’ordre demandaient à tous les automobilistes de céder le passage au cortège présidentiel, de retour de Potou, où le président de la République inaugurait un quai de pêche, Farba Ngom, lui, à bord de son luxueux Range Rover, a refusé de s’exécuter. Ne comprenant pas pourquoi cette voiture refusait de faire comme les autres, un agent de la police nationale, répondant au nom de Sankharé, a décidé d’en savoir plus. Il roule jusqu’à la hauteur de la voiture et demande au chauffeur de serrer à droite, comme l’ont fait tous ses semblables. Il manque de tomber des nues quand le chauffeur lui fait savoir que son patron lui a ordonné de ne pas s’arrêter.

La Voiture fonce sur le policier…

Rouge de colère, le policier demande au chauffeur de lui remettre son permis de conduire. C’est ce qu’il ne fallait pas faire, puisqu’avant même que le flic ne termine sa phrase, Farba Ngom a baissé sa vitre pour dire «au petit policier» pour montrer que c’est lui qui est dans la voiture, avant de demander à son chauffeur de poursuivre sa route. Celui-ci fonce et butte sur le policier, Farba sort alors de sa voiture pour traiter le jeune policier de tous les noms d’oiseaux. Cette situation attire les riverains qui se sont très vite rués vers la scène, abreuvant le député-maire de huées pour marquer leur indignation. «Hoo Hoo, dégage arrogant, nous allons tout dire aux journalistes», lui ont jeté les compatriotes qui ont assisté à la scène. Parmi ceux-ci, le député-maire de Mermoz Sacré-Cœur, Barthélemy Dias, qui a tenté de faire entendre raison à son homologue à l’Assemblée nationale et le promoteur de lutte, Palla Mbengue. Celui-ci a fait l’objet d’attaque de la part de Farba Ngom, qui l’insultait comme pas possible, à l’instar d’autres témoins, parce que tout simplement, ils ont filmé la scène de scandale.

Nos nombreuses tentatives d’entrer en contact avec Farba Ngom ont été vaines. Nous l’avons appelé sur son téléphone portable à plusieurs reprises et lui avons envoyé deux sms mais il n’a pas daigné nous répondre.

BARTHÉLEMY DIAS

 

«J’ai demandé à Farba Ngom d’entrer dans ma voiture, mais il a décliné mon offre»

Joint au téléphone, le maire de Sacré-Cœur Mermoz a expliqué qu’il se rendait en ville quand il a vu un attroupement. Quelques instants plus tard, il aperçoit son collègue Farba Ngom qui marchait. Ayant remarqué que quelque chose n’allait pas, il est allé à sa rencontre et lui a proposé d’entrer dans sa voiture et de l’amener dans la destination de son choix afin qu’il échappe à la foule en furie. Mais Farba Ngom a décliné l’offre et il est parti. Sur ce qui s’est passé réellement, Barthélemy Dias a indiqué ne pas savoir puisqu’il est juste tombé sur la scène.

PALLA MBENGUE CONFIRME

 

«Son chauffeur a heurté le policier… Il nous a insultés et traités de tous les noms»

 

Parmi les témoins du spectacle surréaliste offert par le député-maire des Agnam, il y a le promoteur de lutte et voyagiste Palla Mbengue. Joint par «Les Echos», il a confirmé nos sources. «Son chauffeur a heurté le policier jusqu’à ce qu’il tombe. Je ne savais même pas que c’était Farba. Quand je suis arrivé, j’ai dit au policier que ce n’était pas la peine de discuter, puisqu’il connaît le numéro de la voiture. C’est en ce moment que j’ai découvert que c’était Farba. J’ai commencé à prendre des photos, comme les gens qui étaient sur place. Se rendant compte qu’on était en train de le photographier et de filmer le spectacle, il s’est mis à insulter tout le monde. Il nous a abreuvés de toutes sortes d’insultes et nous a traités de tous les noms. Il a insulté mon chauffeur, il m’a insulté. Il a insulté tout le monde. Il a fait un scandale sur la voie publique. J’ai même eu honte qu’une personne comme lui fasse cela», a expliqué M. Mbengue. Et d’ajouter qu’il avait même l’intention de trainer Farba en justice pour les injures et insultes qu’il a proférées à son encontre, mais il s’est rendu compte qu’il n’en valait pas la peine. «Ça m’a fait mal, mais je lui pardonne. Je ne vais pas le suivre. J’ai toutes les preuves, des photos…, mais je laisse tomber. C’est sa nature. Je ne vais pas tomber aussi bas que lui. Mais il gagnerait à changer de comportement. Ce qu’il a fait c’est honteux», s’est désolé le voyagiste.

( avec Les Echos )

Previous Lagardère renonce à vendre sa presse TV et people
Next Quand Preetynaa Minaj exhibe son corps et son charme à la soirée Wally Seck…