TROP C’EST TROP !

TROP C’EST TROP !

Son silence était perçu par l’opinion comme troublant, inquiétant, voire de complicité avec le régime du Président Macky Sall. Mais, dit-on, il n’est jamais trop tard pour se réveiller au sens de ses responsabilités. Enfin, donc, le mouvement ‘’Y en a marre’’ a ouvert les yeux. Et c’est pour immédiatement se rendre compte de l’immensité du chantier qui l’attend: tendance au népotisme, traque et emprisonnement des opposants, instrumentalisation de la justice, achat des consciences… «Trop, c’est trop», ont clamé les «Y en a marristes» qui, espère-t-on, mettront du cœur et de l’énergie à combattre sous Macky les mêmes tares qu’ils ont combattues sous Wade. Nous sommes au Sénégal, un pays où l’on fait un pas en avant, deux pas en arrière avec l’illusion que l’on avance. Notre conception de la démocratie, du moins dans la pratique, se résumant juste aux urnes. On pense être démocrates simplement parce qu’on a voté dans un climat de paix relative. Si nous avions conscience qu’il nous faut être quotidiennement vigilants sur les chois stratégiques, les postures et les actes de nos politiciens, nous n’en serions sans doute pas dans une situation de régression démocratique et de dictature du Pouvoir. Aujourd’hui, Bamba Fall et Khalifa Sall font les frais de cette dictature qui risque, comme le craignent des voix autorisées, de produire du chaos. Que vive l’esprit Y en a marre, et que soit lancée l’offensive citoyenne !

Birima (La Tribune)

Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE

About Author