CALCULS

CALCULS

Ainsi donc, le maire de la Médina Bamba Fall devra attendre avant de humer l’air de la liberté. Le parquet général s’est opposé à sa libération. La loi du plus fort !Non, une des règles judiciaires qui fait que la force se trouve toujours aux côtés du parquet, bras séculier du pouvoir. Un pouvoir qui déroule et «bouffe» ses ennemis pour s’offrir un long boulevard. Depuis Paris où il se trouve, Me Abdoulaye Wade, la seule constance de son Parti, doit se maudire d’avoir perdu le pouvoir et de voir ses Baye Fall, ceux qui le considéraient comme un démiurge, le défier. Sa vieille formation politique est en train de se désagréger avec comme instigateurs, ceux qui étaient ses plus fidèles collaborateurs et qui étaient prêts à donner de leur vie pour lui. Et on vient de découvrir que son fils est d’une méchanceté inouïe. Et cela vient des mêmes personnes qui l’ont choisi parmi d’autres comme leur candidat à la présidentielle de 2019. Mais on peut tout leur reprocher sauf d’être des idiots. Ils doivent savoir que les dés sont pipés dès lors que leur champion reste toujours invisible à moins de 4 mois des législatives. Et pendant que ses partisans mouillent le maillot, lui se prélasse à Doha comme le faisait naguère son père qui nous revenait toujours de Paname accueilli par une foule immense et qui faisait trembler la République. En tout cas dans les heures qui suivent et au rythme où les détracteurs de Karim déroulent, il est à présager de l’implosion de ce parti. Si ce n’est déjà fait. N’y voyez surtout pas la main de Macky. Même si, c’en a tout l’air !

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author