PATROUILLE DE SÉCURISATION À MALIKA PLAGE ET ENVIRONS: Comment la police a déjoué le plan d’un gang de six braqueurs armés

PATROUILLE DE SÉCURISATION À MALIKA PLAGE ET ENVIRONS:  Comment la police a déjoué le plan d’un gang de six braqueurs armés

Les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de Malika ont fait échec au raid d’un groupe de six malfaiteurs armés, roulant à bord d’un véhicule de marque Ford Fusion et d’une Mercédès. Les brigands ont été interpellés par les flics opérant en civil pendant qu’ils roulaient tranquillement dans la rue et faisaient mouvement vers leurs lieux de braquage ciblés.

Six gangsters doublés de braqueurs ont été pris dans la nasse des limiers en civil du commissariat de police de la commune de Malika. Ils ont été déférés, hier matin, au parquet de Pikine pour association de malfaiteurs, faux et usage de faux, détention d’arme à feu sans les utiliser et détention d’armes blanches de type coupe-coupe.

L’arrestation des malfaiteurs est survenue dans la nuit du vendredi 17 mars au samedi 18 mars 2017, vers les coups de 03 heures du matin, lors d’une opération de sécurisation des personnes et de leurs biens par les éléments de la brigade de recherches du commissariat de police de la localité. Quand les policiers en civil ont aperçu les véhicules des brigands à l’allure suspecte, roulant dans le sens Keur Massar-Yeumbeul, ils ont flairé un coup tordu et ont immobilisé net la voiture, à hauteur de l’arrêt terminus des bus de Dakar Dem Dikk de Malika. Ils ont fait descendre les passagers des deux bagnoles et procédé à une fouille minutieuse avant de découvrir des armes blanches, des pistolets et une cagoule, entre autres.

2 pistolets factices dont un à air, 2 coupe-coupe, 1 cagoule et 17 bidons remplis de gasoil dans la malle arrière et sous un siège

 

Lorsque les flics dotés d’un flair de chat ont fouillé les deux véhicules, ils ont mis la main sur tout un arsenal de braquage et attaque à main armée contre des établissements financiers et autres grands magasins. Il s’agit en effet de deux pistolets factices dont un à air, deux coupe-coupe, une cagoule et dix-sept bidons remplis de gasoil. les gangsters se nomment K. D. Niang, né en 1985, chauffeur, D. Djigueul, né en 1984, A. K. M. Kounta, né en 1987, A. A. Cissokho, 20 ans, M. Gaye, né en 1974 et O. Barro, né en 1978, à Koungheul, commerçant, domicilié à Hamo 3.

Ils utilisaient un faux permis de conduire établi sous le nom de Pape Amadou Diouf; leur véhicule de marque Ford Fusion DK 9163 BB et la Mercédès DK 0263 AC immobilisés à la police de Malika

 

Outre l’arsenal de guerre des brigands, les hommes du commandant de police Thiaw ont conduit leurs deux véhicules dans les locaux du commissariat de police de Malika avant de les y immobiliser pour les besoins de l’enquête. Toutefois, nos informateurs restent convaincus que l’arrestation des six malfaiteurs à hauteur de l’arrêt Terminus des bus DDD de Malika pourrait précipiter le démantèlement de la bande de braqueurs de l’agence Ecobank de Yeumbeul Sud. Même si d’aucuns soutiennent mordicus que les malfaiteurs pourraient être les auteurs du spectaculaire braquage sanglant de l’institution financière. D’autant plus que les assaillants de l’agence Ecobank avaient pris la même direction pour s’échapper aux policiers de Yeumbeul. N’étaient-ils pas revenus dans le secteur ceci, après avoir ciblé ou repéré auparavant des établissements financiers ou grands magasins? Ou étaient ces deux bandes de braqueurs opérant par la même procédure? En tout cas, «des pistes de connexion ou de liens avec les affaires antérieures sont exploitées», peut-on lire dans le communiqué de la police.

(Les Echos)

About Author