AMITIÉ

AMITIÉ

Elle est bien moche, la politique ! Elle peut également être comique, surtout dans un pays comme le nôtre où l’on ne fait jamais -répétons-le au risque de lasser- les choses comme les autres. Y a de ces amitiés dont on ne se réclame plus, même si, il n’y a pas longtemps, on se prévalait de l’affection d’un tout puissant Monsieur qui ouvrait des portes hermétiquement fermées dans l’Hexagone. Les téléspectateurs de la chaine à Racine Brejnev Talla -toujours lui- ont pu lire ou entendre un communiqué de la Présidence qui passait en boucle, tôt le matin du dimanche 19 mars, et qui nous apprenait que notre Président bien aimé n’a aucun rapport ni de près ni de loin depuis deux ans avec l’encombrant sieur Robert Bourgi. On a cru penser que le Monsieur avait chopé une vilaine maladie et qu’il aurait contaminé notre Chef. Fort heureusement, rien de tout cela. Il s’est juste trouvé que le nom de Macky Sall a été mêlé à une sombre histoire qui agite Paname et au centre de laquelle se trouve le sieur Bourgi. Il s’agit d’une affaire d’un coûteux cadeau. Deux costumes de luxe chèrement payés et qu’il aurait offerts au candidat à la présidentielle française de 2017, M. François Fillon. Le très influent canard «Le Monde» aurait écrit que M. Sall compte parmi les amis du fameux avocat franco-sénégalais, M. Robert Bourgi. Rien que ça ! Et voilà que le Palais s’enflamme. On aimerait bien savoir au nom de quoi l’encombrant M. Robert Bourgi a été fait commandeur de l’ordre du Lion. C’était le… 18 mars 2015. Il parait que c’était une décision prise en 1999 par l’ancien chef de l’Etat, Abdou Diouf. Seulement voilà, il a fallu que Macky Sall accède au pouvoir pour que la cérémonie officielle se fasse. A la Présidence, on aime bien le fétichisme des dates. A Tivaouane, le Président disait que le mois de mars est particulier pour les Sénégalais. Et comment ! Oui, ça fait bien deux ans qu’il a mis l’insigne de commandeur de l’Ordre du Lion au revers du veston du père Bourgi, mais deux ans, ça ne gomme pas facilement une amitié. Même de près ou de loin… Mes amitiés, messieurs et dames ! Et c’est sérieux !

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author

Related Articles