Xoromsi : L’activisme débordant de Gaston Mbengue a payé. Il a été nommé Ministre-conseiller !

Xoromsi : L’activisme débordant  de Gaston Mbengue a payé.  Il a été nommé Ministre-conseiller !

Il aura tout essayé pour entrer dans les bonnes grâces de Macky et  de son Pm. De sergent recruteur de Cor Marième au titre de Patron de presse, notre ami Gaston s’est déployé comme pas possible pour réussir son pari : celui de jouer un rôle dans le système.

Tout compte fait, sa transhumance a été payante. Même si Malick Gakou doit s’en mordre les doigts. Lui dont le parti, après le Ps , a été le deuxième à qui ‘’Sa Ndiambour’’ a tourné le dos pour aller brouter dans d’autres prairies plus prospères.

Ainsi donc,  la liste des ministres-conseillers s’est récemment élargie avec la nomination de Gaston Mbengue. C’est vrai que la décision n’a pas été divulguée officiellement. Le Président Sall tenait, peut-être à utiliser de fait l’ex- promoteur de lutte, sans faire du bruit. Mais c’était oublier que Gaston n’est pas du genre à agir dans l’ombre et à tenir sa langue dans sa poche. Depuis, il est devenu plus visible à la Primature, où il est affecté. Ce frère de la socialiste et ministre Aminata Mbengue Ndiaye est, maintenant, toujours présent à chaque fois que le Pm Dionne reçoit des artisans, couches vulnérables, commerçants et transporteurs et sous peu des lutteurs. Gaston fait office de conseiller et de facilitateur, pour ne pas dire de « sergent recruteur » ; encore moins de rabatteur. Officieusement il est ministre-conseiller de son « petit-frère Macky » et chargé de missions auprès du Premier ministre Dionne. C’est donc dire que son éphémère idylle politique avec Malick Gakou du Grand parti, appartient désormais au passé. Gaston, qui est très fort en « rassous » ou « fakhat » ou « ndéguègne », a envoyé Gakou sur ses  « 4 appuis », comme on dit dans   le milieu de la lutte que « père Gaston » maîtrise mieux que quiconque.

 

Macky a, ainsi, une recrue de taille, qui lui est plus utile que tous ses autres ministres-conseillers. Parce que Gaston, qu’on l’aime ou pas, ne s’engage jamais à la légère et ne sait pas marcher masqué.

Comme dans l’arène, il marche sur son adversaire au rythme galvanisé des tambours majors. Alors les ennemis de Macky n’ont qu’à se tenir coi, car il va occuper les radios et les plateaux de télé pour envoyer des missiles aux téméraires qui auront l’outrecuidance de risquer leurs peaux en cassant du sucre dans le dos de son « petit-frère » de Président.

Mais au fait, qu’est devenue la rédaction du quotidien « Jour J » qui sortait à l’improviste et qui devait être renommé « Jour – J » ou « Jour+J » ?

M.D.

Categories: MANSOUR POST

About Author