POLISSE

POLISSE

Enfin, la police se réveille ! Elle sort de sa longue hibernation. Car il faut qu’on le dise sans parti pris, elle dormait, s’occupant de menu fretin. De ses opérations coups de poings fortement médiatisées, elle ne revenait qu’avec des délinquants spécialisés en petits larcins ou de pauvres citoyens qui ont eu le malheur d’oublier leur pièce d’identité. Et il se trouve souvent que des éléments de cette police les humilient. Un monsieur sorti garer sa voiture et qui se retrouve au violon. Si ce n’est le chauffeur de car rapide ou de clando que l’on rackette. Pendant ce temps, cette police déserte les zones criminogènes qu’elle connait bien pour se frotter à de pauvres marginaux sans défense. Des moyens, elle en dispose mais certains éléments en usent pour leur go (si, si !!!). Mais, malgré tout cela, nous avons une police de métier au professionnalisme loué un peu partout. Elle peut faire des miracles si elle veut. L’arrestation des meurtriers d’un sujet du Roi du Maroc, n’y voyez surtout pas la réaction musclée de Sa Majesté. Ni le coup du hasard, c’est la preuve qu’elle peut si elle veut, notre police. A quelques mois des législatives, le Président Sall a dû souffrir que le pays soit sous la coupe réglée de délinquants qui tuent froidement sans état d’âme. Et en Conseil des ministres, il a tapé du poing sur la table pour une réponse énergique de la police face à ce fléau. Une police qui ne manque pas de moyens lorsqu’il s’agit de mater une opposition sans défense. Bon, pourvu que tout cela ne soit pas de la poudre aux yeux ou juste pour faire polisse. Et képi bas aux forces de l’ordre qui peuvent aussi créer le désordre ! Allez demander à Abdoul Mbaye.

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author