British Petroleum (BP) acquiert 49,99% de l’entité sénégalaise de Kosmos Energy

British Petroleum (BP) acquiert 49,99% de l’entité sénégalaise de Kosmos Energy

La compagnie pétrolière américaine Kosmos Energy a annoncé dans un communiqué l’acquisition par British Petroleum (BP) de 49,99 % des actions de sa société affiliée opérant dans l’exploration et l’exploitation de gisements d’hydrocarbures au Sénégal.

La société britannique a « acquis un intérêt de 49,99 % dans Kosmos BP Senegal Limited, notre société affiliée contrôlée, qui détient une participation de 65 % dans les Blocs de Cayar Offshore Profond et de Saint-Louis Offshore Profond, au large du Sénégal« , annonce Kosmos Energy dans ce communiqué transmis à l’agence de presse sénégalaise.

Cette opération a été finalisée avec « l’approbation du gouvernement sénégalais« , précise la société américaine, revenant sur les termes de l’accord intervenu entre les deux parties.

En décembre, Kosmos Energy avait annoncé avoir conclu un accord avec BP pour le développement en eaux profondes du pétrole mais aussi pour la production et la commercialisation du gaz naturel découvert entre le Sénégal et la Mauritanie.

« L’opération étant maintenant réalisée, Kosmos a hâte de travailler avec le gouvernement du Sénégal et les partenaires, pour aller de l’avant avec la prochaine étape de notre programme de travaux, ce qui comprendra davantage de recherche dans les deux blocs, et en cherchant à produire le premier gaz à partir du projet Tortue d’ici 2021« , a commenté Andrew G. Inglis, le président-Directeur Général de Kosmos Energy, cité dans ce communiqué.

Kosmos avait terminé, début 2016, sa première phase d’exploration au large de la Mauritanie et du Sénégal, une campagne qui s’est soldée par des découvertes de pétrole et de gaz (champs Tortue, Marsouin et Teranga).

Le champ gazier Grand Tortue/Ahmeyim, découvert en janvier 2016, est considéré comme le plus important gisement en Afrique de l’Ouest avec des réserves estimées à 450 milliards de m3. Il est à cheval sur la frontière sénégalo-mauritanienne.

Categories: ECONOMIE

About Author