APRES KABIROU MBODJE, UN AUTRE CHAMPION FAIT NOTRE FIERTÉ. ABDERAHMANE NDIAYE, DE LA SAGAM, RACHÈTE SENBUS ET ELTON.

APRES KABIROU MBODJE, UN AUTRE CHAMPION FAIT NOTRE FIERTÉ. ABDERAHMANE NDIAYE,  DE LA SAGAM, RACHÈTE SENBUS ET ELTON.

Attention, nos champions arrivent ! Une nouvelle race d’hommes d’affaires sénégalais commence – t- elle son coming, up ?  En tout cas après la surprise estampillée de Kabirou Mbodj patron de Wari qui a racheté la semaine dernière la compagnie de télécommunications Tigo, on annonce une autre nouvelle avec le rachat de la société de montage de bus Senebus de Ousmane Joseph Diop par le grand patron de la Sagam Abderahmane Ndiaye. Senebus société de montage de véhicules particulièrement les fameuses TATA qui détiennent désormais le monopôle du transport urbain de Dakar et banlieue a été inaugurée en 2003 à Thiès. Elle appartenait à l’ancien directeur général de la Sococim Ousmane Joseph Diop. Senebus devait aider au remplacement des cars rapides et Ndiaga Ndiaye. La Société Senebus industrie Sa, est une société au capital 100% sénégalais. La société dispose d’une usine de montage ayant une capacité de production de mille véhicules par an, soit trois véhicules par jour. L’usine de montage de Senebus compte, à son actif, près de sept cent minibus actuellement en circulation dont cinq cent cinq montés dans le cadre du programme de renouvellement du parc automobile sénégalais. Côté emploi, elle est pourvoyeuse de 2000 emplois directs et de près de 8000 emplois indirects, via la sous-traitance. Initié dans le cadre de la deuxième phase du programme de renouvellement du parc de transport en commun à Dakar, Senebus industrie assemblera quatre cent six minibus.

Par ailleurs, selon confidentielafrique.com, après l’opération infructueuse de rachat par le groupe pétrolier marocain, Afriqiya, qui avait proposé la bagatelle de 22 millions d’euros, la compagnie Elton vient d’être vendue au groupe Sagam, propriété de l’homme d’affaires mauritanien, Abderahmane NDIAYE. Mystère autour du prix de la transaction.
Les vannes de la petite compagnie sénégalaise de commercialisation de produits pétroliers, Elton, passent sous le pavillon et le turbo de la société internationale de sécurité, Sagam, de  Abderahmane NDIAYE, qui a fait fortune entre Nouakchott – Dakar et Abidjan où il a pris ses quartiers. Des informations exclusives en possession de Confidentiel Afrique, confirment l’opération de rachat de Elton -ces derniers jours – par Sagam International. Après plusieurs mois de tractations discrètes, la transaction vient d’être bouclée, a appris de sources bien informées Confidentiel Afrique. Le site avait annoncé dans sa livraison en date du 2 octobre 2016, que la compagnie Elton qui apparaissait comme un modèle d’entrepreneuriat sénégalo-sénégalais réussi, était loin d’être un long fleuve tranquille, du fait de rapports difficiles entre ses actionnaires partagés en deux camps; celui des pro-Momar Ndour d’Impaxis et celui acquis à Papa Madiaw Ndiaye, Directeur général du Fonds d’investissement Afig. Une sorte de guéguerre qui pollue et mine les couloirs du haut etablishment de la compagnie Elton. C’est une grosse exclusivité de Confidentiel Afrique, qui suit de très près le dossier. Le groupe pétrolier marocain, Afriqiya, intéressé pour le rachat de Elton, avait mis sur la table, la bagatelle de 22 millions d’euros. Offre rejetée en son temps par la compagnie sénégalaise. En embuscade, manœuvrait sans répit l’intrépide entrepreneur mauritanien, Abderahmane NDIAYE suite au départ des Marocains. La compagnie Sagam décroche ainsi la grosse timbale en s’offrant Elton. Pour l’instant, rien n’a filtré sur les montants mis en jeu pour finaliser l’opération de cession d’Elton au groupe Sagam.

( source Confidentiel Afrique – Le Témoin )

Categories: ECONOMIE

About Author