INTERNALISATION

INTERNALISATION

Tout le monde le sait, le secteur des télécoms rapporte vraiment gros, aussi bien aux opérateurs qu’à l’Etat. Si les premiers ne produisent rien et vendent du vent aux clients et au prix fort, le second tend son filet et capte le surplus de milliards qui circule sur la bande passante. En tout cas, on était tout fier d’avoir notre Sonatel, jusqu’à ce que France Télécom vienne changer notre Alize national pour nous fourguer une Orange très amère. Et aujourd’hui, les cris d’orfraie des travailleurs contre le projet d’externalisation ourdi par l’opérateur Sonatel se perdent dans le réseau, tellement l’Etat du Sénégal laisse faire un partenaire qui, disons-le, est devenu plus qu’encombrant. Vivement qu’on s’en débarrasse. Mais c’est avec Tigo que vient l’embellie, grâce à un compatriote qui y met ses billes pour lui donner une coloration vert-jaune-rouge, même si c’est avec le vert de Wari. Kabirou Mbodji, qui s’est fait dans un secteur, le transfert d’argent, où on n’a pas besoin de marchés publics pour percer, présente à notre avis un préjugé favorable pour bien internaliser Tigo dans Wari.

Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE

About Author