SGBS : LE CALVAIRE DE ‘’ROUME- PARTICULIERS’’

SGBS : LE CALVAIRE DE ‘’ROUME- PARTICULIERS’’

Il faut parfois de la patience pour retirer de l’argent dans certaines grandes banques. Mais ce qui se passe à la SGBS – ‘’Roume particuliers’’ dépasse l’entendement. Retirer un chèque, à cette agence nichée au cœur du siège de la banque, est un véritable calvaire si vous arrivez à partir de 10h du matin.

C’était le lundi 30 janvier 2017, arrivés aux environs de 10h20 mn nous avions pris un ticket sur lequel était estampillé le N°162 et attendions, sagement debout dans la salle, notre tour. Ce qui veut dire que dans cette salle d’attente, il n’y avait pas assez de places pour les pauvres clients nous étions. Les personnes âgées devraient souffrir le martyr plus que ceux beaucoup plus jeunes.

Sur les 14 guichets qui existent, les N°12 et N°13 étaient opérants, en plus du N°11 qui l’était de temps en temps. Tous les autres guichets étaient vides alors que des centaines de clients attendaient leur tour. Le service était tellement lent que ça vociférait de partout. Les uns pensaient que la banque n’avait pas assez de personnel, tandis que d’autres décrétaient, sans sourciller, que c’était un problème d’organisation intérieure inefficiente de la banque.

Ce qui est le plus déplorable, c’est qu’au moment de la pose, les deux ou trois guichets qui fonctionnaient étaient fermés, laissant pantois les clients qui attendaient et qui ne savaient plus à quel saint se vouer. Il n’y avait pas de relève au niveau des guichets pour ceux qui devaient prendre leur pose.

Au moment où nous quittions la banque il était 16h30 alors qu’un client assis à côté de nous détenait le ticket N°482. A quel heure ce dernier a dû franchir la porte de sortie de la banque après avoir touché son chèque ?…

Des deux choses l’une ! Ou la banque a un déficit de personnel qui influe sur ses performances, ou elle est tout simplement inorganisée. Il y a quelques années la SGBS était la première banque du Sénégal, mais maintenant elle végète loin des premiers rôles.

M. D.

Categories: MANSOUR POST

About Author