BÉATITUDE

BÉATITUDE

Nous sommes vraiment mal barrés ! Et au rythme où marche le pays, ce que l’on reprochait à Adama Barrow, c’est-à-dire cette manie à s’entourer de vieillards décatis, pourrait bien nous tomber sur la tête. Et surtout avec un Président si jeune et qui pourrait bien faire la bringue dans quelques lieux de plaisance s’il était bon vivant. L’on se demande encore ce que peuvent bien nous rapporter la présence de ces vieillards dans le système. Et surtout cette fixation sur le plus vieux fagot de la scène politique, en l’occurrence Moustapha Niass. Notamment ce qu’il peut bien apporter à la République en termes de dividendes et qu’il n’a pas réussi depuis plus de 50 ans qu’il use ses semelles sur la scène politique. Mimi Touré qui manque d’ambition jusqu’à refuser de lorgner le fauteuil de la présidence de l’Assemblée nationale ou un certain Luc Sarr pour qui Moustapha Niasse demeure plus que jamais le candidat du Président Macky Sall pour les législatives de 2017. Mais bon Dieu, qu’avons-nous fait pour mériter une telle classe politique accrochée à ses «bizness» pour suivre sans que le peuple entrevoie, lui, le bout du tunnel? Et pendant qu’ils sont à leurs calculs politiciens pour se partager le pays, tout va mal. C’est symptomatique que des corps parmi les plus prestigieux de la République se résolvent à s’adresser au président de la République par des lettres ouvertes ou par des publications où ils listent les errements de la République présentée comme un grand corps malade à l’instar de nos structures sanitaires devenues des mouroirs. La République va mal !!! Et au rythme où vont les choses avec la béatitude d’un gouvernement qui pense que tout roule dans le meilleur des mondes possibles, le réveil pourrait être très brutal et bruyant.

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author