ADRÉNALINE

ADRÉNALINE

La tension monte à Franceville, lieu de la confrontation entre Lions, sénégalais et camerounais. Les préparatifs des équipes se font sans tambour ni trompette. Les stratégies sont concoctées de part et d’autre, loin des caméras des journalistes. Mais les supporters, eux, battent le rappel des troupes et affichent leurs prétentions. Entre Sénégalais et Camerounais, la bataille a toujours été rude sur le terrain, et la finale de 2002, gagnée sur le fil par les Indomptables est restée en travers du gosier de ceux de la Teranga. Mais, pour ceux qui seront sur les gradins, l’équilibre sera difficile à trouver, vu que les Camerounais ont l’avantage de la proximité. Mais le 12e Gaïndé fera entendre son rugissement, même si Allez Casa, champion d’Afrique dans ce domaine, n’a pu faire le déplacement. Une absence regrettable, compte tenu de l’attachement de ce groupe à supporter jusqu’au bout.

Waa Ji (Les Echos)

Categories: CHRONIQUE

About Author