Point Actu (du jeudi 26 janvier)

Point Actu (du jeudi 26 janvier)

APRÈS QUELQUES JOURS D’EXIL AU SÉNÉGAL

Le Président Barrow rentre aujourd’hui en Gambie

En exil au Sénégal depuis le 15 janvier sur la demande de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao de la Gambie) qui craignait pour sa sécurité tant que Yahya Jammeh était en place, le nouveau président gambien Adama Barrow s’apprêterait à regagner aujourd’hui à 15h 30 son pays. Un retour très attendu depuis le départ en exil de Yahya Jammeh le 21 janvier, épilogue d’une crise à rebondissements de six semaines.

PRÉSIDENCE DE LA COMMISSION DE L’UNION AFRICAINE (UA)

Les intellectuels et universitaires sénégalais plaident pour Abdoulaye Bathily

 

Le Comité international d’initiative provisoire et le Centre d’études diplomatiques et stratégiques de Dakar ont organisé hier un panel sur «les perspectives de l’Union africaine». L’occasion a été saisie par les intellectuels et les universitaires en particulier sénégalais, pour plaider en faveur d’Abdoulaye Bathily afin qu’il occupe le fauteuil de la présidence de la Commission de l’Union africaine.

BARTHÉLEMY DIAS SUR LE MEURTRE DE NDIAGA DIOUF

«Je n’ai visé personne, je n’ai vu aucune personne tomber»

 

Jusque tard dans la nuit, le procès suivait son cours. Barthélemy Dias ainsi que toutes les personnes citées dans cette affaire ont fait face au juge de la première chambre correctionnelle du Tribunal de Grande instance de Dakar.

 

MEURTRE DU CAPORAL CHÉRIF NDAO

Les sept sapeurs pompiers accusés, devant le Tribunal militaire ce vendredi

 

Sept sous-officiers des sapeurs-pompiers (les adjudants Cheikh Ndir et Samba Adji, les caporaux-chefs Onassis Bassang, Jean Sagna et Baye Thiaw et les caporaux El Hadji Mamadou Ndour et Lat Ndoye) comparaissent ce vendredi à la barre du Tribunal militaire pour le meurtre de leur collègue Chérif Ndao. Ils ne seront pas seuls à la barre puisque le Pr Gisèle Agoussou et le médecin Ibou Thiam vont aussi comparaître à leurs côtés. Si les soldats du feu incriminés ont été inculpés le 03 mars 2015 et envoyés devant les chambres criminelles depuis août 2015 par l’ancien doyen des juges d’instruction, Mawa Sémou Diouf, pour actes de torture et de barbarie ayant entrainé la mort, les deux derniers devront répondre du délit de faux et complicité de faux dans des documents médicaux.

 

BAISSE DU PRIX DE L’ÉLECTRICITÉ, TAXES SUR LE CIMENT ET LES TÉLÉCOMS

Le Président Moussa Touré dénonce le «suul buki, sulli buki» du gouvernement

 

La baisse de 10% du prix de l’électricité annoncée par le chef de l’Etat lors de son discours du 31 décembre, présentée par les affidés du régime comme «un gros cadeau de fin d’année», est considérée par l’ancien ministre des Finances, M. Moussa Touré, comme relevant du «suul buki, sulli buki ou un gros mackyllage». En d’autres termes, déshabiller Jean pour habiller Paul. Si l’Etat annonce que cette baisse va lui coûter 30 milliards de francs, l’ancien ministre de l’Économie et des Finances soutient au contraire, démonstration à l’appui, qu’il va au contraire engranger une rentrée d’argent de 30 milliards de francs tirés des nouvelles taxes sur le ciment et les télécoms qu’il a instauré.

 

SERIGNE CHEIKH GALLO THIAW LAYE, GUIDE RELIGIEUX

«L’État se doit de réajuster sa politique sécuritaire»

 

Résident à Yeumbeul où une banque a été braquée par une bande armée dans la nuit du lundi 23 au mardi 24 janvier dernier, le guide religieux Serigne Cheikh Gallo Thiaw Laye, non moins fils du Khalife général des Layènes, invite l’Etat à réajuster une politique sécuritaire déficiente depuis plusieurs années à ses yeux.

 

INDICE DE PERCEPTION DE LA CORRUPTION

Le Sénégal refuse de sortir de la zone rouge

 

Les efforts du Sénégal face au phénomène de la corruption ne sont toujours pas suffisants. Notre pays piétine et peine à sortir de la zone rouge. Avec un score de 45 points sur 100, le Sénégal s’enfonce dans la zone dangereuse. C’est ce que révèle le rapport de Transparency international sur l’indice de perception de la corruption, présenté hier au Sénégal, par le Forum civil, au cours d’une conférence de presse.

 

RECRUDESCENCE DE L’INSÉCURITÉ À DAKAR

A quel État se fier ?

 

Le braquage d’une banque par des malfaiteurs lourdement armés dans la nuit du lundi au mardi dernier a fini d’installer la peur sur la ville de Dakar. Ce qui accentue le plus cette psychose est le fait que ces bandits opèrent non plus avec des armes blanches, mais avec des armes de guerre telle que la kalachnikov et fusils automatiques. Pourtant, lors du Conseil des ministres du mercredi 23 novembre 2016, le chef de l’Etat avait donné des instructions à son gouvernement pour le renforcement de la sécurité des populations.

 

ASSEMBLÉE NATIONALE

Les ambulants réclament des députés

 

Les marchands ambulants affiliés au parti du Président Sall réclament des députés. Pour défendre leurs droits à l’Assemblée nationale, Macodou Sall demande au nom des ambulants dont il est le porte voix, 3 députés dans la prochaine législature.

 

CHEIKH MBACKIYOU SIBY, LIBÉRAL INCRIMINÉ DANS L’AFFAIRE NDIAGA DIOUF

«Nous avons quitté la permanence pour se rendre à la mairie de Mermoz pour juste sensibiliser Barthélemy Dias ».

 

Les jeunes qui ont attaqué la mairie de Mermoz Sacré-Cœur sont bien partis de la permanence du Parti démocratique sénégalais (Pds). Cependant, selon Cheikh Mbackiyou Siby, militant du Pds, ils étaient allés rencontrer Barthélemy Dias pour lui parler, le sensibiliser. Il a payé 10.000 francs par personne.

 

REDRESSEMENT FISCAL

L’État bloque les comptes de 15 hôtels de Saint-Louis

 

Les emplois du secteur hôtelier de Saint-Louis sont menacés. Plus de 500 personnes risquent de perdre leur poste de travail. Le Centre des services fiscaux de la région de Saint-Louis vient de procéder au blocage des comptes bancaires de 15 hôtels.

 

DEUX ANS POUR PASSER UN MARCHÉ, ABSENCES MULTIPLES DE DÉLAIS D’EXÉCUTION

Le ministre de l’agriculture et de l’Équipement rural cultive la non-conformité

 

Dr Pape Abdoulaye Seck doit faire attention au sabre. En effet, le ministère de l’Agriculture et de l’Équipement rural a été épinglé par l’Autorité de régulation des marchés publics sur sa gestion en 2015.

Categories: REVUE DE PRESSE

About Author