OUSMANE SECK SE LÂCHE CONTRE LE GRAND THÉÂTRE

OUSMANE SECK SE LÂCHE CONTRE LE GRAND THÉÂTRE

Le torchon brûle entre les chanteurs et le Grand Théâtre. Alors le groupe Pape et Cheikh, qui n’a pas fini de digérer le fait que les responsables de la structure baissent le rideau avant la fin de leur spectacle, c’est Ousmane Seck qui s’y met. Très remonté, le frère de Thione Seck et leader du Groupe «Ouz band» est revenu sur sa mésaventure. «Le Grand Théâtre c’est pour les artistes. On doit y donner des spectacles. Sans la musique, le Grand Théâtre ne sera que l’ombre de lui-même. Pour moi, c’est peut-être une erreur ou de l’incompréhension», dit-il. Ce dernier a fait savoir qu’il ne peut imaginer qu’on prépare une manifestation pendant 6 mois avec tout ce qu’elle comporte comme investissements financiers et qu’on ferme les rideaux comme ça. «Tu paies beaucoup d’argent, en plus tu leur donnes 200 servitudes. Ce qui équivaut à 2 millions si j’avais vendu ces billets», dit-il.
Ousmane Seck se demande toujours pour quelle raison les responsables baissent les rideaux à 2h si l’on sait qu’il n’y a personne qui habite aux alentours. «Si tu payes 5 millions pour la salle, ils doivent te laisser chanter à ta guise. Personne n’habite au Grand Théâtre, par conséquent, on ne gêne personne. Il y a des gens qui veulent qu’on les chante pour qu’ils nous offrent de l’argent», a dit le chanteur. Une personne dira que c’est peut-être Keissi Bousso qui y passe la nuit. Dans tous les cas, Ousmane Seck a confié qu’il a perdu beaucoup d’argent. «Ils m’ont fait perdre des millions, je le jure, car les gens attendaient leur tour pour me donner de l’argent. Pire, avant le début du spectacle, le Grand Théâtre a exigé le paiement de 1,3 million avant d’ouvrir les portes. Il a fallu que j’appelle ma femme pour qu’elle vienne avec 1 million, car il y avait des personnes qui commençaient à rentrer chez eux. C’est une volonté manifeste de nous humilier», dit-il. Pour couronner le tout, c’est le technicien qui a aussi demandé ses 750.000 avant toute prestation. C’est dire que le Grand Théâtre est devenu petit théâtre…

Les Echos

Categories: SHOW-BIZ SÉNÉGAL

About Author