ARROGANCE

ARROGANCE

Le Président Sall qui avait décidé de réduire l’opposition à sa plus simple expression pour se frayer un boulevard en vue des prochaines législatives de 2017 et la présidentielle de 2019, risque, s’il n’y prend garde, d’avoir de mauvaises surprises. Car actuellement, l’adversaire le plus dangereux du chef de l’Etat ce n’est pas l’opposition, mais la demande sociale et son propre clan. Au lieu de chercher des solutions à même de donner aux Sénégalais qui ne voient plus la queue du diable pour tirer, une qualité de vie meilleure, ses partisans s’illustrent de plus en plus par leur arrogance et leur suffisance. Certains de ses affidés n’hésitent même plus à crier haut et fort qu’ils ont beaucoup d’argent alors que leurs compatriotes sont fauchés comme Job. Le riz, l’huile, le sucre, le gaz dont le prix avait baissé ont repris l’ascenseur. Au même moment, on assiste à des méga-meeting où l’argent coule à flots; on casse la tirelire pour acheter le maximum de bétail électoral. En tout cas il est temps que les nouveaux dirigeants dont la lucidité semble être embrouillée par les délices du pouvoir, reviennent sur terre et s’inspirent de la chute vertigineuse de Wade qui, malgré ses milliards et ses millions de militants, a été envoyé chez Ardo par les Sénégalais.

La Tribune

Categories: LE DOIGT SUR LA PLAIE

About Author