LOUGA LO

LOUGA LO

Louga a été la capitale du Sénégal ce dimanche avec le meeting de ralliement à la mouvance présidentielle ou rentrée politique, c’est selon, de Mamour Diallo, actuel directeur des Domaines. Un meeting annoncé depuis des mois et qui a donné tant d’insomnie aux Lougatois qu’il a fallu l’arbitrage du chef de l’Etat pour que les responsables de son Parti ne s’entretuent pas. Publicités tapageuses sur certaines chaines de télévisions locales, radios et sites internet. Rien n’était de trop pour le bonheur de Diallo qui a dû éviter les peaux de bananes de ses frères. Bien sûr, il s’est également saigné pour que son meeting soit une réussite totale et, en même temps, montrer à son boss qu’il pèse lourd dans la pauvre ville du Ndiambour. Mamadou Mamour Diallo doit être aussi balèze que tous ces messieurs qui déclarent être immensément riches et qui claquent leur fric comme des guichets automatiques de banque sans que cela intéresse cette juridiction d’exception qu’est le Crei (Cour de répression de l’enrichissement illicite) ou l’Ofnac qui ne sont là que pour les autres. Ceux qui ne sont pas membres de l’Apr ou de Benno bokk yakaar, bien sûr. Un meeting présidé par le Premier ministre pour jauger du poids dont se prévaut le «Ndiambour-ndiambour». Et pendant que les politiciens lougatois gaspillaient des millions pour l’organisation d’un meeting, on nous apprend que la bibliothèque du centre culturel régional de Louga est dans un état alarmant. Sur un total de 2496 livres, seuls les 1000 sont utilisables pour une demande excessive de la part des apprenants et formateurs au nombre de 3000 dans la commune. Ainsi va le Sénégal… !

Kaccoor Bi (Le Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author