DIFFAMATION

DIFFAMATION

Pour laver  son honneur, Kabirou Mbodj ne rigole pas. Un procès pour diffamation plus des dommages et intérêts à hauteur de trois (3) milliards de FCfa sont la composante du prix de son honneur. Pour un article portant préjudice à sa notoriété, l’hebdomadaire international «Jeune Afrique» (J.A) s’est retrouvé à la barre du tribunal correctionnel de Dakar. Un procès que les trois (3) journalistes doivent à leurs écrits de l’édition du 7 au 13 février 2016, repris dans le site du magazine. Dans ce papier intitulé «Le double visage de Kabirou Mbodj» et cosigné par les journalistes Amadou Oury Diallo et Frédéric Maury, le boss de la société de transfert d’argent «Wari» estime qu’il y a des passages qui le diffament. Dans l’article incriminé, il est écrit: «Poursuivi en justice par ses anciens associés dans l’aventure Wari, le roi du transfert d’argent entend bien poursuivre la success-story… tout seul.» Le délibéré fixé au 26 janvier 2017, les journalistes seront fixés sur leur sort.

L’Observateur

Categories: ACTUALITÉS

About Author