MIASMES

MIASMES

Le scandale des 150 millions planqués chez lui par le lieutenant-colonel des douanes Diadji Bâ et pour lesquels il a été relevé et suspendu par son ministre, puis pris dans le collimateur de la Crei, n’a pas fini de dégager ses relents nauséeux. Et c’est le grand boss des soldats de l’économie qui est venu avant-hier sauter pieds joints dans le cloaque, libérant des effluves et miasmes encore plus émétiques. Selon l’Inspecteur d’Etat Ousmane Guèye, un douanier «ramasse» assez de tune durant sa carrière pour être assez riche et que tout le monde n’est pas obligé de confier son argent à une banque. Cette plaidoirie du douanier en chef ne… dédouane pas du tout le colonel Bâ. Mieux, le boss des gabelous, invité de la RFM, insinue de fait que parmi ses hommes, des riches comme Diadji, il n’en manque pas. C’est donc la Crei qui appréciera. En tout cas, Dakar Pétrole et Môle 8 du Port, les douaniers adorent. Mais le plus révulsant, c’est que, malgré ces dissipations supposées de deniers publics, la douane arrive chaque année un peu plus à pressurer le contribuable pour remplir à milliards les caisses de l’Etat.

 

Les Echos

Categories: POTINS D'ICONE

About Author