Gouttes de Fiel: BALLA GAYE 2, L’ANTI – MODELE !

Gouttes  de Fiel: BALLA GAYE 2, L’ANTI – MODELE !

Par Mansour Dieng

Il y a de cela quelques années, l’ancien Roi de des arènes avait noirci les pages de la presse people par un comportement indigne de son rang. Jusqu’à réveiller le courroux de son père Double less,  lui aussi ancien terreur des arènes. Ce dernier s’offusquait du fait que son fils avait une hygiène de vie en porte –à- faux avec celui d’un champion digne de ce nom.

Double Less regrettait de ne pas avoir sous son toit son champion de fils dont les regrettables dérapages et comportements godiches  commençaient à prendre des proportions exponentielles. Dues certainement à un entourage et un compagnonnage pas des meilleurs. L’intention immédiate de son père était de l’amener sous son giron. Ce que le fils rebelle n’entendait pas de ses oreilles. S’en suivit alors un froid glacial entre le père et le fils.

Balla Gaye 2, alors  protégé exclusif de Balla 1 et grisé par le succès, se permettait  des écarts  difficilement imaginables et des comportements condamnables  indignes d’un champion de lutte qui doit  avoir une hygiène de vie irréprochable. Et au cours d’une interview, dans un quotidien de la place, son père Double Less, indigné et impuissant face à ce qu’il qualifiait de défiance et déviance de son fils déclara, tout de go, qu’il prenait ses distances avec le jeune champion.

Balla Gaye commençait sa vie dissolue de nouveau riche et de ‘’come on town’’ qui voudrait se ‘’brancher’’ contre vents et marées. Il multipliait les sorties nocturnes dans les boites de nuit, les lieux de plaisances et autres qui lui étaient inconnus du temps de l’innocence et des vaches maigres.

Nous avons, en mémoire, sa photo qui se partageait par téléphone et où il était en train d’embrasser, bouche à bouche, une fille au bord de la piscine Olympique. Cet épisode de sa vie avait alimenté la chronique mondaine du Dakar des rumeurs.

La première alerte lui a été donnée lors de son premier combat contre Eumeu Sène qui lui infligea une défaite, surprenante mais mémorable, par une prouesse technique ( ‘’thiakhabal’’ ) digne d’un vrai professionnel. Quelque temps après, Balla Gaye 2 commença à douter. De bonnes volontés s’y mettent et décidèrent d’œuvrer  pour le rapprochement entre le père et le fils. Double Less, magnanime mais sans faiblesse, accepta de prendre sous son aile protectrice le fils égaré. Non sans  préciser, lors d’une sortie dans la presse, à l’intention de ceux qui veulent bien l’écouter, qu’un bon lutteur et un vrai champion se comporte comme Yékini. C’était un clin d’œil à qui vous savez !

Mais le récent scandale survenu dans sa famille et qui fait l’événement le plus commenté de ce début d’année, montre que Balla Gaye 2 n’a jamais divorcé d’avec ses habitudes de ‘’bad boy’’, à l’antipode du comportement que doit avoir un grand champion à l’hygiène de vie exemplaire. Celui qui doit être un miroir et un modèle  pour les jeunes qui aspirent à se hisser au sommet des valeurs socio – professionnelles et à devenir des références.

Trop aimer les femmes et ensuite les battre, cela a un nom… !

 

Mansour DIENG

Categories: BLOG MADIOR SALLA

About Author