RÉCIPROCITÉ

RÉCIPROCITÉ

Le moins que l’on puisse dire est que les Sénégalais, dans leur écrasante majorité, ne sont pas du tout contents de l’accueil que la France a réservé à leur Président. A parcourir les réseaux sociaux avec les publications et autres commentaires, on peut se surprendre à dire que c’est mal barré pour le Lion qui dort dont on nous vante le leadership qui lui vaudrait cette visite «historique» en France. Mais passons ! Il parait que pour une telle visite, le président de la France ne se déplace pas jusqu’à l’Aéroport et que c’est un ministre qui accueille l’hôte de marque. Mais quand même, Hollande aurait dû choisir un autre ministre que celle qui pointe au 15ème rang protocolaire, surtout que c’est pour encore nous déplumer. Tout cela s’explique par la tradition française consignée dans le guide du savoir-vivre du pays d’accueil. Et ce même s’il arrive qu’à titre exceptionnel, le président de la France se déplace pour accueillir son hôte de marque. C’est bien sûr quand celui-ci fait partie des puissants du monde. Mais quand il s’agit de pauvres Africains, comme nous, vous pensez que Hollande ferait entorse au protocole pour accueillir notre bien aimé président ? Bon allons, faut pas qu’on fasse la grosse tête pour l’accueil réservé à Kor Marième Faye et qui nous reviendra avec des médailles et autres distinctions. Et si sur ce point on s’essayait donc à la réciprocité ? C’est symptomatique qu’à chaque fois qu’un président d’un pays européen foule le sol de ce charmant pays , tout s’arrête. Une flopée de ministres, pour ne pas dire toute l’équipe gouvernementale, l’Assemblée nationale, le Cese, les corps constitués etc., tout le monde fait le déplacement pour accueillir ce président européen. En plus, bien sûr, de l’accueil des populations. Des visites couteuses et improductives alors que le déplacement de notre cher président passe inaperçu à Paname…

Kaccoor Bi (Témoin)

Categories: CHRONIQUE

About Author