CONCERT AU MONUMENT DE LA RENAISSANCE: UN CACHET DE 73 MILLIONS DE FRANCS POUR FAIRE VENIR MAÎTRE GIMS À DAKAR

CONCERT AU MONUMENT DE LA RENAISSANCE: UN CACHET DE 73 MILLIONS DE FRANCS POUR FAIRE VENIR MAÎTRE GIMS À DAKAR

Ce n’est pas demain la veille que le Sénégal va combler son retard technologique jusqu’à former des élèves et étudiants capables de fabriquer des Smartphones par exemple. Tenez ! Il y a quelque quatre ans, un ingénieur japonais spécialiste en Smartphones voulait venir à Dakar pour organiser un séminaire de formation visant à dispenser un savoir-faire relatif à la réparation et à la maintenance de ces appareils de pointe. On se souvient que le Japonais avait donné son accord de principe sur invitation d’un ancien étudiant sénégalais du pays do Soleil levant. L’Ensut ou une autre école avait été choisie pour accueillir cette formation gratuite de trois jours en matière de chirurgie hightech. Savez-vous pourquoi le Japonais n’est pas venu à Dakar ? Eh bien, ceux qui devaient prendre en charge son billet d’avion et son bref séjour avaient traîné les pieds jusqu’à ce que le projet tombât à l’eau. Si pour dispenser les connaissances scientifiques et technologiques, nos autorités se font désirer, eh bien il n’en est pas de même quand il s’agit de promouvoir la lutte et la musique ! S’il s’agit de ces dernières activités, élus locaux, pouvoirs publics et autres sociétés s’invitent dans l’événementiel pour apporter rapidement leur sponsoring. A preuve par la venue à Dakar de Maître Gims, star planétaire et rappeur le mieux rémunéré en France. Pour un concert prévu le 25 décembre prochain au Monument de la Renaissance, le rappeur français d’origine congolaise (R D Congo) et ex-membre du groupe «Sexion d’assaut» a demandé un cachet de 73 millions FCfa, à prendre ou à laisser. A prendre évidemment puisque le contrat a été déjà signé. Certes, le cachet de Gims est trop petit par rapport à sa stature mondiale, mais trop gros pour un pauvre pays comme le Sénégal où le salaire d’un médecin n’atteint même pas la barre des 400.000 Cfa. Pendant ce temps, une société de téléphonie de la place a mis un montant de 50 millions FCfa dans le concert de Gims. Lequel, encore une fois, va toucher un cachet de 73 millions de francs pour une prestation de quelques heures. A noter que cette somme n’inclut pas les autres frais occasions par la venue du rappeur (billets d’avion, hôtel, restauration, location voitures, sécurité). On pourra toujours dire que 73 millions, c’est ridicule comme montant aux deux milliards de francs exigés par la star américaine Beyoncé pour se produire à Abidjan ! Bien sûr, devant cette exigence astronomique, les organisateurs ivoiriens ont reculé. Cela dit, 73 millions pour un seul concert au Sénégal, non mais…

Le Témoin

Categories: PEOPLE, SHOW-BIZ SÉNÉGAL

About Author