LES BRÈVES DE SUD QUOTIDIEN DE CE JEUDI

LES BRÈVES DE SUD QUOTIDIEN DE CE JEUDI

PROJET DÉCRET RELATIF A LA RÉORGANISATION DU MINISTÈRE DE L’ÉDUCATION :  Entre anomalies et incohérences
Toujours à la table de la présidence de la République depuis le 28 février 2016, le projet de décret relatif à l’organisation du ministère de l’Éducation nationale tarde à être adopté. En attendant d’y voir plus clair, ce projet relatif à la  réorganisation des structures du ministère de l’Éducation présente des incohérences et quelques incongruités. Car, il procède à des nominations à la pelle des responsables de structures du MEN de même ordre par décret ou arrêté, devant déboucher sur des confusions, des anomalies et des collisions.

E U X & N O U S – PAR CÉCILE KYENGE, DÉPUTÉ DU GROUPE DES SOCIALISTES ET DÉMOCRATES AU PARLEMENT EUROPÉEN : GAMBIE : Le triomphe du peuple souverain
Le peuple est au final toujours souverain et aucun régime politique, aussi cruel soit-il, ne peut résister à sa volonté de changement. Telle est la leçon extraordinaire que nous ont offert les quelques 886.000 électeurs gambiens qui se sont rendus aux urnes le 1er décembre pour élire leur prochain président de la République. La surprise, comme nous le savons, a été énorme. Et, la victoire du candidat de l’opposition. Adama Barrow, sans appel. Pour la Gambie, c’est une page historique qui se tourne.

EXERCICE ILLÉGAL DE MÉDECINE A KEUR SAMBA DIA : Le Sames s’insurge et décrète 72 h de grève
Le syndicat autonome des médecins de la santé (Sames) a décrété une grève de 72 h à compter d’hier, mercredi 7 décembre, pour dénoncer l’exercice illégal de la médecine dans le district sanitaire de Diofior par un agent chef de poste à Samba Dia, près de Fimela. Le SAMES estime que la mutation du médecin chef de ladite localité, docteur Mama Moussa Diaw, est «arbitraire». Sa seule faute était de vouloir faire appliquer les lois et règlements pour que l’accusé arrête de se substituer à un médecin gynécologue obstétricien.

FINALE CAN 2016 HANDBALL FÉMININ : Le Sénégal disqualifié et suspendu 4ans
Pas de titre, pas de Mondial. L’équipe nationale féminine du Sénégal a différé hier, ses chances de remporter son premier sacre continental à la finale de la 22e édition de la Coupe d’Afrique des nations de Handball. La réserve déposée par la Tunisie sur la demi-finale perdue, lundi, face au Sénégal et rejeté mardi par la Confédération africaine de handball a finalement été acceptée par la Fédération internationale de handball (IHF) suite à une nouvelle requête qui lui a été soumise par la partie tunisienne. Elle a été enjointe à cette disqualification d’une suspension du Sénégal pour une durée de quatre ans.

Categories: REVUE DE PRESSE

About Author