LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE JEUDI

Café de Rome
Les 12 employés du Café de Rome seront jugés aujourd’hui en flagrants délits. Ils sont accusés d’avoir subtilisé frauduleusement de l’argent à leur employeur. Aujourd’hui en principe, le juge va prendre leur déposition et laisser les avocats plaider avant de prononcer le délibéré. Le procès s’annonce houleux, puisque le tonitruant avocat, Me El hadji Diouf, est dans le dossier. Mais déjà, les prévenus peuvent compter sur le soutien de certains syndicalistes.

Café de Rome (bis)
D’autant que dans une note dont «L’As» détient copie, le Secrétariat exécutif du Front syndical autonome (Fsa) exprime «toute sa solidarité à l’ensemble des travailleurs du Café de Rome et particulièrement aux douze (12) agents arrêtés et leur manifeste son soutien indéfectible dans l’épreuve qu’ils traversent». Sidya Ndiaye et ses camarades dénoncent «la pression que subissent les travailleurs de cet établissement depuis qu’une substitution d’employeurs y est intervenue». Le Secrétariat Exécutif de la Fsa a donné mandat à Sidya Ndiaye de saisir l’administration du Travail afin qu’un contrôle de légalité sur les agissements de cette nouvelle direction, relativement aux droits des travailleurs et au respect de la législation du travail au Sénégal, soit exercé dans la structure. «Cette invite avant-gardiste vise à préserver l’outil de travail et un climat social apaisé», soulignent les responsables du Fsa qui, pour ce faire, conseillent «la nouvelle direction de cet établissement, de privilégier un management participatif au sein de l’entreprise, en impliquant les délégués du personnel, dont le rôle et les attributs sont organisés par un décret présidentiel, dans les processus de décisions majeures qui affectent la marche de l’entreprise, notamment en ce qui concerne les conditions de travail et les droits et obligations des travailleurs ».

Femmes voilées
Les femmes voilées seront désormais enrôlées sans exhiber leurs oreilles et enlever leur voile. Le ministre de l’Intérieur en a ainsi décidé à la suite des nombreux incidents notés dans les commissions administratives pour les inscriptions sur les cartes d’identité biométrique de la Cedeao. Car, les commissions exigent aux femmes voilées d’ôter leur voile pour se faire photographier. Ce que certaines refusent catégoriquement avant de bouder. Dans un communiqué, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a donné des instructions aux présidents de commission ainsi qu’aux opérateurs pour faire accepter d’enrôler les femmes porteuses de voile sans exiger d’elles de se décoiffer. Maintenant l’enrôlement peut se faire dès que le visage est assez dégagé sans avoir besoin de découvrir les oreilles.

Procès de Barthelemy Dias
Le maire de Sacré-coeur, Barthelemy Dias, sera bientôt édifié sur son sort. Le procès dans l’affaire du meurtre de Ndiaga Diouf qu’il a toujours réclamé, est retenu pour le 1er décembre prochain. Ainsi le parlementaire dont l’immunité est levée pour le mettre à la disposition de la justice va comparaître devant la Chambre correctionnelle du Tribunal de Grande instance de Dakar. Il n’est pas allé devant la Chambre criminelle parce que le juge qui a instruit le dossier en a ainsi décidé. Sauf renvoi, la lumière va enfin jaillir de l’affaire de l’attaque de la mairie de Sacré-Coeur. Toutefois, Barthelemy Dias qui réclame sans cesse ce procès continue d’exiger la présence des commanditaires de l’attaque ainsi que des nervis recrutés pour
faire la sale besogne.

Goethe Institut
Dans la procédure de voies de fait, de destruction de biens appartenant à autrui et d’entrave au libre exercice du travail et du commerce opposant Fatou Ndiaye Hausen à Michael Jeisman, directeur général de Goethe Institut, ce n’est pas encore l’épilogue pour cette affaire qui date de 2013. Hier encore, l’affaire a été jugée suite à l’appel interjeté par le prévenu, en l’occurrence M. Jeisman. En effet, ce dernier a été condamné par le juge correctionnel en octobre 2014 à six mois avec suris assortis d’une amende de 500 000 francs. En sus, le patron de Goethe Institut a été condamné à payer à la plaignante dix millions en guise de dommages et intérêts.

Goethe institut (bis)
A relever que Goethe Institut en tant que personne morale n’a pas fait l’objet d’une condamnation. Pour cette version appel, la Cour rendra son délibéré le 7 décembre prochain. En effet, dans cette affaire, la partie civile a brandi un contrat de bail qui la lie à Goethe Institut depuis 2009 pour l’exploitation d’un restaurant bar. Seulement, se désole la plaignante, à l’arrivée du nouveau directeur M. Jeisman, celui-ci s’est opposé à ses activités commerciales. Pire, la dame accuse le mis en cause d’avoir procédé à la fermeture du restaurant et d’avoir déplacé son matériel de travail, ainsi que ses provisions à son insu.

Ibra Ndiaye viré
Le Directeur général de l’Agence pour la promotion et le développement de l’artisanat, Ibra Ndiaye n’a pas survécu à son bras de fer avec l’ancien Daf, Seydou Nourou Thiam qui avait porté plainte contre lui pour licenciement abusif. D’ailleurs «L’As» avait annoncé le blocage des comptes de l’Apda, parce que le Directeur général avait refusé d’exécuter la décision de justice qui avait condamné l’Agence à payer 10 millions à Seydou Nourou Thiam. Cela malgré les instructions du ministre Mamadou Talla. Le président Macky Sall a sévi hier, lors de la réunion du Conseil des ministres en virant Ibra Ndiaye de la Direction pour le faire remplacer Papa Hamady Ndao jusque là président du Conseil de surveillance (Pcs) de ladite agence. Le président du mouvement Euleuk Sénégal cède son fauteuil de Pcs à l’ingénieur en génie rural, Djibril Sow.

Moussa Sow, nommé Coordonnateur national du Puma
L’inspecteur des Impôts et Domaines, Moussa Sow a été nommé à al tête du Puma du président Macky Sall. A la suite des succès enregistrés avec le Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc), le chef de l’Etat veut résorber le retard en terme d’infrastructures des zones frontières. C’est ainsi qu’il a lancé le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers, (Puma). Pour donner forme à cette trouvaille, le président Macky Sall a nommé l’inspecteur des Impôts, Moussa Sow, Coordonnateur national du Puma.

Consulat du Sénégal à Djeddah
Le consulat du Sénégal à Djeddah (Royaume d’Arabie Saoudite), a un nouveau patron en la personne de Aboubacar Sarr. Le Consul Mamadou Habib Kane cède ainsi sa place à un docteur en Sciences islamiques. C’est un homme du sérail qui devient le chef de la mission consulaire.

Nominations au Conseil des ministres
Plusieurs ambassadeurs ont renforcé hier. L’ancien directeur de Cabinet de Mankeur Ndiaye, Coly Seck, l’ancien ambassadeur du Sénégal aux Etats unis, Cheikh Niang, Talla Fall, Léopold Diouf ont tous vu leur zone de couverture élargie. Le chef de l’Etat a nommé cumulativement, Coly Seck représentant permanent du Sénégal auprès de l’Office des Nations Unies, à Genève, ambassadeur du Sénégal auprès du Conseil fédéral Suisse. Il a en fait de même pour Talla Fall, ambassadeur du Sénégal en Egypte. Il représente aussi les intérêts du Sénégal et nos compatriotes en Israël. L’ambassadeur du Sénégal près le Saint-Siège, Léopold Diouf cumule la fonction d’ambassadeur du Sénégal auprès du prince et Grand Maître Fra’ Matthew Festing. Le diplomate Cheikh Niang qui représente le Sénégal au Japon est nommé, cumulativement avec ses fonctions, Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Sénégal auprès de Son Excellence Monsieur Joko WIDODO, président de la République d’Indonésie, avec résidence à Tokyo.

Nominations au Conseil des ministres (bis)
Le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Elimane Kane a viré son Directeur de l’administration générale et de l’équipement (Dage). Mouhamadou Diop, qui occupait ce poste stratégique est remplacé par l’administrateur civil, Mame Khady Sidy Aly Badji. L’inspecteur des Affaires administratives et financières au ministère des Infrastructures, des transports terrestres et du Désenclavement, Mamadou Wade est remplacé par Gueladio Abdoul Sow, professeur de l’Enseignement secondaire.Edmond Kamara n’a pas aussi échappé au vent des mouvements. Lui, qui occupait le poste de Directeur de l’Administration générale et de l’Equipement, (Dage) au ministère du Tourisme et des Transports aériens, cède sa place à l’administrateur civil, Daouda Mbaye. Ce dernier était Conseiller technique au cabinet du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique.

Nominations au Conseil des ministres (Ter)
Le ministre de la Formation professionnelle, Mamadou Talla a opéré un petit changement au sein de son département ministériel. Dr Ousmane Adama Dia, Professeur de Littérature française à l’Université Cheikh Anta Diop (Ucad) est nommé Directeur de l’Apprentissage. Il remplace à ce poste, Samba Fall. L’Administrateur civil, Ibrahima Diallo, lui, devient Secrétaire général de l’Agence de gestion du patrimoine bâti de l’Etat (AGPBE). L’ingénieur polytechnicienne, Marième Ndoye Decreane est nommée Coordonnatrice de l’Unité de formulation et de coordination du Millénium challenge account (Mca).

Categories: REVUE DE PRESSE

About Author