LES BRÈVES DE SUD QUOTIDIEN DE MERCREDI

LES BRÈVES DE SUD QUOTIDIEN DE MERCREDI

ÉMIGRATION CLANDESTINE : Du rêve au cauchemar
Sous une pluie fine, un épais brouillard enveloppe le ciel nuageux de Paris. En cette période pré-hivernale, les chambres des émigrés sont bondées de monde. Les discussions vont bon train. Ça part dans tous les sens. De la politique au sport, en passant par la situation du Sénégal et la vie associative. Sans aucun fil conducteur, un sujet empiète sur l’autre, dans différentes langues. Tantôt en français ou en langues nationales wolof et poular. Un véritable tour de Babel indescriptible. Des va-et-vient incessants et des salamalecs toutes les demi-heures. Ici, c’est le «little» Fouta. Sur les escaliers, Maliens, Sénégalais se croisent, se télescopent dans les ascenseurs. L’odeur de la cuisine se fait sentir à distance. Le «diebou diene» (riz aux poissons) national sénégalais est encore passé par là. Mais derrière cette ambiance bon enfant, se cache une misère. Celle d’hommes et de femmes, partis à la recherche d’un ciel plus clément et qui se sont retrouvé empêtrés dans un tourbillon infernal. Entre régularisation, recherche de boulots, certains vivent une situation à la limite cauchemardesque. L’Envoyé Spécial de Sud Quotidien à Paris, en collaboration avec l’Institut Panos Afrique de l’Ouest, nous plonge dans le calvaire des émigrés.

DEGN – KUMPË – He Ho, la presse : Quand va –t-on parler de la Gambie ?
On peut comprendre qu’on se soit passionné pour l’élection présidentielle aux Etats-Unis, On peut comprendre aussi que le landerneau médiaticopolitique et droit-de-l’hommiste éternue à chaque esclandre des acteurs du paysage politique de la France, concernant sa politique d’immigration ou de son rapport à l’Afrique, On peut même entendre qu’une radio très «sérieuse» du paysage médiatique sénégalais se passionne pour la déclaration de candidature de Emmanuel Macron à la présidentielle Française de mai 2017, au point de consacrer à l’acte de candidature de l’ancien ministre Français de l’économie, une édition internationale, avec appel au correspondant de la radio à Paris . .

FALLILOU KANE, ANCIEN AMBASSADEUR SENEGALAIS : « Lamine DIACK pris en otage en France »
«Lamine Diack est pris en otage en France». C’est la conviction de l’ambassadeur Fallilou kane. L’ancien diplomate a invité les africains en général et les sénégalais en particulier à se mobiliser pour soutenir l’ancien président de l’IAAF qui selon lui est un athlète, un exemple pour la jeunesse pour tout ce qu’il a eu à réaliser. Furieux, M. kane a demandé à l’Afrique de ne pas voter pour Paris candidat pour l’organisation des JO 2024 contre Los Angeles.

L I B R E P R O P O S : -Par Abdoulaye THIAM / Partir !
Partir ! Ce mot est aussi vieux que le monde. Aussi vieux que le big-bang. Du détroit du Béring ou celui de Gibraltar, les hommes ont toujours eu ce goût de l’aventure. Toutefois, si sa polysémie l’étend du plaisir de la découverte voyageuse au drame humain de l’exil forcé, l’autre face cachée de ce mot serait sans nul doute les conditions d’accueil et d’existence des migrants. Les chiffres rappelés par la Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean font froid au dos. «65 millions de personnes ont fui les zones de conflits en 2016, 165 millions les catastrophes naturelles ou les disettes, 250 millions de refugiés climatiques sont prévus par l’ONU d’ici 2050», avait-elle indiqué lors de la cérémonie de clôture des «19èmes Rendez- Vous de l’histoire», du 6 au 9 octobre dernier à Blois en France.

VALIDATION DU RÈGLEMENT INTÉRIEUR DU HAUT CONSEIL DES COLLECTIVITÉS LOCALES : Ousmane Tanor DIENG consulte Macky SALL au palais
Le chef de l’État, Macky Sall a reçu hier, en audience, Ousmane Tanor Dieng nouvellement installé à la tête du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) le 31 octobre dernier

Categories: REVUE DE PRESSE

About Author