MODOU BOUSSO DIENG JR, UN TRUBLION AU ‘’KAFTAN REVERSIBLE’’ !

MODOU BOUSSO DIENG JR, UN TRUBLION AU ‘’KAFTAN REVERSIBLE’’ !

Un ‘’kaftan réversible’’ qui prend les couleurs du moment au gré de ses intérêts égoïstes, les couturiers sénégalais, pourtant réputés si ingénieux et si créatifs, ne l’ont pas encore créé. Mais si un jour ils venaient à le faire, nous leur proposons de ne pas aller chercher loin pour le labéliser. Car aucun autre nom n’irait mieux que celui de ‘’ Modou Bousso Dieng Jr’’, comme est si bien labélisé la tenue  ‘’Baye Lahat’’ qu’arbore  fièrement le mouride authentique.

Mais   contrairement au nom prestigieux du 3ème Khalife de Serigne Bamba, qui symbolise la dévotion à Dieu, la droiture   et le travail comme viatique, le nom de ‘’Modou Bousso Dieng Jr’’ renvoie à quelque chose qui caractérise beaucoup plus le goût du profit personnel au détriment de la collectivité, la sinuosité au détriment de la droiture.

Soit dit en passant, celui qui s’affuble du titre de président des Jeunes chefs religieux , porte mal le nom du fils aîné de Serigne Fallou, Serigne Modou Bousso Dieng son homonyme. Un homme  exemplaire à qui Dieu avait donné certains pouvoirs à l’image de son père.

Lors du récent Magal, il nous a été donné  de lire dans la presse, que Modou Bousso aurait été félicité par le président Macky Sall  à cause de la réussite exceptionnelle de l’accueil de Touba. C’est justement là où le bat blesse ! Car,  il serait malheureux que pour qu’un accueil  du chef de l’Etat à Touba soit réussi, il faudrait que le sieur Modou Bousso Dieng Jr, marabout politicien, soit maîtrisé, dompté et   ‘’intéressé’’.

Mais les sénégalais ne sont pas dupes, même si le prétendu président des Jeunes Chef religieux les prend pour des demeurés.

Nous ne sommes pas sans nous rappeler  de l’accueil heurté des HLM où, il y a quelques années, le président Macky Sall était accueilli par des huées orchestrés, selon certaines sources, par Modou Bousso Dieng Jr, manipulé par des politiciens qui n’étaient plus aux affaires et déçu de voir  les portes du banquet de la République lui être fermées. Ce qui avait mis le Khalife général Serigne Sidy Makhtar Mbacké, qui recevait le chef de l’Etat, dans tous ses états.

Nous ne sommes pas aussi sans nous rappeler de la posture de défiance du trublion de Touba , en direct sur un plateau de télévision, vis-à-vis du ‘’ndigueul’’ du Khalife qui avait demandé à tous les petits – fils de Bamba de retourner dans les ‘’daaras’’ et les champs pour mieux maîtriser le Coran et s’adonner aux travaux champêtres. Ce dernier,  bombant le torse, avait eu l’outrecuidance de déclarer que son combat à lui c’était d’être là où il était, c’est à dire sur un plateau de télévision pour flétrir le régime de Macky Sall qui oeuvrait, selon lui, contre les recommandations et enseignements de Khadimou Rassoul.

Quel crédit donner aux discours et engagements de ce politicien alimentaire qui ne vogue qu’au gré de ses intérêts particuliers et qui est prêt à retourner son ‘’boubou’’ si sa sébile est remplie. Le discours qu’il tient ne saurait être le même quand il est rassasié que quand il est sevré. Pour lui, la vérité d’hier pourrait devenir, aujourd’hui, une hérésie.

Il ne peut rien apporter à Macky  Sall comme il n’a pu rien apporter à Yaya Jammeh qui lui avait offert de l’argent ( près de 25 millions avec lesquelles il avait acheté sa 4×4 blanche) pour bénéficier   de sa protection mystique. Et le roi de la Gambie a eu la surprise de sa vie quand, juste après avoir été rassuré par le jeune ‘’marabout’’, il essuya une tentative, sanglante, de coup d’Etat  qui avait  ébranlé son régime. C’est pourquoi les portes de Banjul lui sont fermées depuis lors.

Modou Bousso Dieng Jr porte la scoumoune scotchée à son boubou. On en veut pour preuve l’affaire des passeports diplomatiques qui le liait à Landing Savané et dont ce dernier ne s’est jamais relevé. Il perdit, quelques temps après, la moitié de son parti And-Jëf au profit de son adjoint Diop Decroix qui en est aujourd’hui le porte-flambeau.

Autre preuve que le jeune ‘’marabout’’ porte la guigne ! A quelques mois de l’élection présidentielle de 2012, Il aurait reçu de Wade et consort de l’argent et deux véhicules 4×4 pour rouler pour le Pds à Touba. On n’a pas besoin de raconter la suite.

Certaines mauvaises langues précisent que depuis que Modou Bousso Jr s’est rapproché de Me Madické Niang, ce dernier s’est empêtré dans des ennuis judiciaires ( convocation à la Crei ,  interdiction de sortie etc. ).

Manipulateur hors pair, adepte du buzz et du bluff, il bénéficie de relais importants dans la presse qu’il sait grassement remercier pour services rendus. Des sources, dignes de foi, font remarquer qu’au moment où certaines infos faisaient échos de remerciements de la part du président Macky Sall au présumé leader des Jeunes chefs religieux  pour la réussite de son accueil à Touba, ce dernier  n’était même pas dans le théâtre des opérations, encore moins être partie prenante. Il se la coulait douce chez  lui en train de boire les 3 normaux. Car il savait que les menaces qui pesaient sur cet accueil s’étaient, en partie, dissipées à la suite d’un gentleman agreement bien ficelé et enrobé sous le couvert du ‘’ndigueul’’.

Pourtant, Modou Bousso Dieng Jr ne rate jamais une occasion de cracher sur Macky Sall et son régime. Il a été le premier à dénoncer une discrimination au préjudice  de la ville sainte de Touba. Quoiqu’il en soit, certains analystes qualifient simplement ces attaques comme une stratégie pour se faire appeler par les dignitaires du pouvoir. D’ailleurs le jeune marabout avait eu le même comportement avec l’ancien président Abdoulaye Wade. Ce dernier avait fini par faire appel à lui pour le soutenir politiquement.

Iconoclaste  et maîtrisant bien les arcanes de la communication audiovisuelle, Modou Bousso Dieng Jr sait bien se vendre sur un plateau de télévision. A l’entendre parler et marteler ses ‘’convictions’’ on croirait qu’il draine derrière lui un bataillon de combattants suprêmes, mais en réalité il ne pèse pas plus lourd que son éternel bonnet.

 

Mansour DIENG

Categories: A LA UNE, MANSOUR POST

About Author