MEURTRE DE FATOUMATA MATAR NDIAYE

MEURTRE DE FATOUMATA MATAR NDIAYE

Marème Faye Sall sauve encore une fois la situation et administre une leçon aux autorités

A ce rythme, il faudra que le Président Macky Sall place son gouvernement et les autorités de la République devant un miroir. La première dame Marème Faye Sall connue pour son humanisme et sa réactivité, vient de poser un acte très fort à l’endroit de la famille de Fatoumata Matar Ndiaye, vice-présidente du Conseil économique et social lâchement assassinée par son chauffeur hier samedi à Pikine. La première dame a été la première autorité de la République à se rendre à Pikine, et elle l’a fait dans les mêmes formes qu’à l’accoutumée lors de ses déplacements dans les familles sénégalaises, c’est-à-dire avec simplicité, une délégation allégée et dans la discrétion.
> Si le Sénégal était un pays normal, le Président ou le Premier ministre ou tout au moins Aminata Tall Présidente du Cese et collègue de la défunte se seraient déplacés en banlieue depuis hier, pour non seulement compatir et soutenir la famille, mais surtout rassurer les populations, en posant des actes qui iraient dans le sens d’atténuer le traumatisme des sénégalais depuis l’assassinat du taximan Ibrahima Samb. Mais, apparemment, le régime de Macky Sall n’est pas si proactif voire alerte dans la prise en charge immédiate des événements qui préoccupent les sénégalais. Merci à Marème Faye Sall d’avoir encore une fois sauvé la République.
Espérons seulement que la question de l’insécurité soit au menu du prochain Conseil des ministres et que le gouvernement donne des signaux forts pour rassurer les populations, comme nous l’avions préconisé la semaine dernière…

Categories: A LA UNE

About Author