LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

LES PIQUES DE L’AS DE CE MARDI

Continuité d’arrestations au Café de Rome
La vague d’arrestation notée ces derniers jours au Café de Rome va se poursuivre aujourd’hui. Alors que dans un premier temps, seules 3 personnes avaient été cueillies au Café de Rome par les éléments de la Division des Investigations Criminelles (Dic), puis 7 personnes, d’autres sont attendues aujourd’hui. Sur les 10 travailleurs du Café de Rome arrêtées, même si d’aucuns évoquaient la thèse du coup monté, la majorité aurait avoué, d’après nos informations, avoir volé de l’argent au préjudice de leur patron lors de leurs heures de travail. D’après des sources proches de l’enquête, ces derniers étaient obligés d’avouer car les vidéos de surveillance du restaurant les ont identifiés dans leurs oeuvres illicites. Après les deux premiers groupes, d’autres vont suivre aujourd’hui pour élucider cette affaire. Un autre groupe sera convoqué et fera face aux enquêteurs de la Dic ce mardi. Même si certains commencent à avancer des sommes qui auraient été dérobées par ces travailleurs, des sources proches de l’enquête informent que la somme n’est pas encore connue pour le moment, parce que le vol date de longtemps et il y’en a eu plusieurs.

Anta Sarr cible trois mille familles pour le Magal 
Au total, trois mille familles vont bénéficier du soutien de la Délégation générale à la protection sociale et à la solidarité nationale pour les besoins du Magal de Touba prévu samedi prochain. C’est ce qu’a annoncé Anta Sarr, au terme de sa rencontre avec le khalife général des mourides. Deuxième ville du Sénégal démographiquement plus importante après Dakar, Touba est également l’une des localités où l’extrême pauvreté s’est beaucoup accentuée au fil des années. Une situation qui a motivé l’action de la Déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale. Hier après sa rencontre avec le khalife général des mourides et aux différentes familles religieuses, le Dr Anta Sarr a annoncé que ses services vont appuyer trois mille familles en leur octroyant des denrées alimentaires durant le Magal.

Anta Sarr cible trois mille familles pour le Magal (bis)
Reçue par le porte-parole du khalife général des mourides Serigne Bassirou Abdou Khadre Mbacké, la Déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale a indiqué que cette action est motivée par un besoin de faciliter un bon Magal à la «couche vulnérable qui comprend aussi les personnes vivant avec un handicap et les maîtres coraniques». Dans le même registre, des denrées alimentaires ont été distribuées aux différentes familles religieuses de Touba. Un geste fortement apprécié par Serigne Bassirou Abdou Khadre qui a invité le Dr Anta Sarr et ses services à se rapprocher davantage des couches vulnérables qui, selon lui, ont plus besoin de ces dons que d’autres classes sociales. Par ailleurs, Serigne Bassirou Abdou Khadre a formulé des prières pour le Président Macky Sall, son épouse, et son gouvernement au nom de Serigne Cheikh Sidy Mactar Mbacké.

Médina Yoro Foulah
La Ligue sénégalaise des droits de l’hommes, la Rencontre africaine des droits de l’homme et Amnesty Sénégal se sont fendu d’un communiqué pour exiger que les gendarmes impliqués dans les actes de tortures jusqu’à ce que mort s’en suive, sur Ibrahima Baldé, soit arrêtés et jugés. Les organisations des droits de l’homme invitent la justice à punir sévèrement les auteurs de cette forfaiture. D’ailleurs, la Gendarmerie a ouvert une enquête et promet de ne protéger personne.

Guet-Ndar
La révolte des populations de Guet-Ndar qui ont saccagé et brûlé des institutions pour s’opposer aux démolitions des deux mosquées Ibadou, ne sera pas impunie. Le Procureur Ibrahima Ndoye a activé la Police. Selon nos informations, plus de dix personnes ont été arrêtées et placées sous mandat de dépôt en attendant d’être jugées en flagrants délits au Tribunal de Grande instance de Saint Louis. D’autres personnes citées dans l’incendie de la gendarmerie devraient également êtres mises dans le panier à salade.

Hommage à feu Lamine Niang
Disparu, il n’y a guère longtemps, le défunt Président de la chambre de commerce de Dakar est à l’honneur. Pour tout ce qu’il a fait pour la promotion de l’entreprenariat, la structure Jokkolabs qui organise du 14 au 20 septembre, la Semaine mondiale de l’Entreprenariat à Dakar, va rendre hommage à Mamadou Lamine Niang, et l’offrir en exemple. Initiées par la société Jokkolabs, ces journées seront propices à des rencontres et des échanges entre les innovateurs, les jeunes entrepreneurs et les créateurs d’emplois. Selon Me Fatoumata Niang directrice exécutive de Jokkolabs. Pour donner un sens au mot  entreprenariat et inspirer les nouvelles générations, ainsi que les jeunes entrepreneurs à oser  entreprendre, Jokkolabs a choisi comme parrain de cette édition, feu Mamadou Lamine Niang, «un acteur de la naissance et l’émergence d’un secteur privé national fort respecté». Présidant la cérémonie, le ministre du Commerce Alioune Sarr, a salué cette belle initiative pour la promotion de l’entreprenariat au Sénégal. Car pour lui, il est important dans une économie, d’avoir des chefs d’entreprises qui puissent prendre des risques et créer des entreprises. En outre, il s’est réjoui de l’hommage rendu à Mamadou Lamine Niang à travers cette semaine.

Détresse des candidats à l’armée
Plusieurs jeunes candidats pour intégrer l’armée nationale souffrent à Fatick. Certains sont obligés de mendier pour manger et passent la nuit à la belle étoile. Ils sont venus d’un peu partout du Sénégal pour passer des tests en vue d’intégrer l’armée nationale. A Fatick où ils attendaient depuis quelques jours la commission chargée du recrutement, ils sont laissés à eux-mêmes. Une situation qui n’a pas laissé indifférent l’édile de Fatick qui leur a donné à manger et à boire et a promis de les prendre en charge pendant toute la durée des tests. Hier lundi, 1000 sandwichs et 1000 sachets d’eau ont été distribués aux jeunes à l’heure du déjeuner. Plus de 25.000 cas de diabètes La journée mondiale du diabète a été célébrée hier, à Saint-Louis à l’instar de la communauté internationale. Dans le département, la situation est catastrophique. Plus de 25.000 cas ont dénombrés dans cette partie nord du pays. La journée a été marquée par une sensibilisation et un dépistage. L’association des diabétiques de Saint-Louis qui a tiré la sonnette d’alarme, a souhaité l’implantation d’unité diabétique comme dans les autres régions du pays.

Les adjoints aux maires demandent une revalorisation de leur salaire
Les adjoints aux maires du Sénégal réclament la valorisation de leur statut. En conclave le weekend dernier à Mbour, ils se disent oubliés. Djibane Gning, adjoint au maire du Ndiaganiao fustige le traitement discriminatoire dont ils font l’objet. A l’en croire, ils font le gros du travail dans les collectivités locales, mais ils ont des salaires dérisoires. Ainsi pour réparer une telle disparité, ils demandent le relèvement des indemnités allouées aux adjoints aux maires, des indemnités de sessions des conseillers et réclament la revalorisation du statut de l’exécutif local. Mieux, ils réclament une pension de retraite pour tout maire qui aura au moins 2 mandats successifs. Au  sortir de ce conclave, un bureau ad hoc a été mis en place pour proposer des recommandations avant de rédiger un mémorandum qui va être remis aux autorités afin de régler le problème de précarité des adjoints aux maires du Sénégal. Déjà, ils peuvent compter sur le soutien de l’AMS dirigée par le président, Aliou Sall.

Louis Lamotte et la pénurie de sucre 
Au moment où on annonce une pénurie de sucre au Sénégal, la Compagnie Sucrière sénégalaise (Css) a tenu à rassurer les consommateurs. Selon Louis Lamotte, conseiller du Groupe Mimram, il ne peut y avoir de pénurie de sucre car, actuellement, il y a au moins 13.000 tonnes de sucre en attente d’être livrées dans les entrepôts de la Css. Lors d’une visite dans les entrepôts de la compagnie, Louis Lamotte est revenu sur le processus d’importation de sucre de la part de la Css pour assurer l’approvisionnement du marché lors des ruptures de la Css. «Le sucre est importé et débarqué à Dakar. C’est plus simple de le stocker dans la capitale et de diffuser le produit à partir de Dakar. Depuis juin, ils ont en charge de distribuer à peu près 80.000 tonnes que la CSS a importées pour faire face aux besoins du marché pendant l’intersaison. Un rythme de vente de l’ordre de 800 à 1000 tonnes jour», explique le responsable de la Css. M. Lamotte indique qu’en temps normal, 400 à 500 tonnes par jour suffisent pour satisfaire le marché.

Louis Lamotte et la pénurie de sucre (bis)
«Quand on en fait deux fois (800 à 1000 tonnes livrées par jour) et qu’on parle de pénurie de sucre, on installe une confusion qu’il va falloir chercher à résoudre. Il ne peut pas y avoir de pénurie. Pour les stocks résiduels, il y a au moins 13.000 tonnes qui sont en attente d’être livrées. Il n’y a pas de bousculade au niveau du chargement. Très peu de camions viennent», indique M. Lamotte qui, cependant, se pose des questions sur ce que les commerçants font du sucre acheté. A la lumière de ces explications, on peut penser qu’il y a des commerçants véreux qui gardent le sucre dans leur magasin pour créer un sen

Categories: REVUE DE PRESSE

About Author