AGACÉS PAR LES VOYAGES DU PRÉSIDENT

AGACÉS PAR LES VOYAGES DU PRÉSIDENT

Les intellectuels de l’Apr tirent sur Macky

Le Comité des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Alliance pour la République (Cirsem) ne démord pas. Tirant presque tous les jours sur le Président Sall depuis la mise en place du Haut conseil des collectivités territoriales, les intellectuels de l’Apr se signalent cette fois ci par une déclaration contre les voyages du Chef de l’État.

Pour le Comité des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Alliance pour la République (Cirsem), «le Président Macky Sall voyage énormément». Les intellectuels de l’Apr ajoutent pour renseigner que: «Le coût d’un voyage est excessivement cher aux contribuables sénégalais et le dernier voyage en date est sans intérêt pour le citoyen lambda». Pourtant, rappelle le Comité des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Alliance pour la République (Cirsem): Le comité ajoute en guise de rappel que «la rationalisation du voyage en 1er classe pour les membres du gouvernement/administration est un engagement du programme Yoonu yokkuté». Pour le comité, «Macky Sall qui parle de rupture, de gestion sobre et vertueuse comme modèle de gouvernance dépasse de loin, par ses innombrables déplacements à l’étranger son prédécesseur le Président Abdoulaye Wade. De facto, la rationalisation du voyage devient un terme creux par rapport à la réalité sur le terrain».

En justifiant sa position sur les voyages du président de la République, Macky Sall, le Cirsem indique: «Le coût d’un voyage présidentiel permet de relever le plateau technique d’une structure sanitaire, d’éradiquer les abris provisoires dans les écoles, complainte des populations». Lassana Sidibé et ses amis qui ne ratent plus aucune occasion pour tirer sur leur mentor, pensent que «dans un contexte de crise mondiale, la rationalisation des voyages présidentiels doit primer sur le tour inutile et inopportun des palais et suites présidentiels à travers le monde».

Avant de s’attaquer aux voyages de Macky Sall, Le Comité des intellectuels républicains pour le suivi des engagements et de la massification de l’Alliance pour la République a plaidé la réintégration d’Ousmane Sonko.

Ndiogou Cissé (Tribune)

Categories: POLITIQUE

About Author